Énergie Énergie NB

Skip to main content

Centrale hydroélectrique

L'eau joue un rôle très important dans la création de l'énergie. L'hydroélectricité, lorsque la force des chutes d'eau est transformée en énergie, est utilisée depuis des siècles et est une des méthodes de production de l'électricité les plus efficaces. C'est aussi bon pour l'environnement car c'est une ressource renouvelable qui a très peu d'impact sur l'environnement et n'émet pas de gaz à effet de serre.

L'hydroélectricité est une partie importante du réseau de production d'Énergie NB. Nous avons actuellement 7 centrales hydroélectriques au Nouveau-Brunswick, ce qui représente la moitié de toutes les centrales de production d'Énergie NB.

Dans une centrale hydroélectrique, l'eau tombe par une chute appelée une conduite forcée et passe sur les pales de la turbine. L'eau fait tourner les pales, qui sont reliées aux aimants par l'arbre du générateur. Les pales tournantes font tourner les aimants, créant l'électricité dans les bobines de fils.

 

Flash Player required.
Download here.

 

La centrale hydroélectrique de Mactaquac est équipée de deux générateurs pouvant fonctionner en mode synchrone condensé, les unités 5 et 6 à l'extrémité ouest de la centrale. Le mode synchrone condensé est un mode de fonctionnement qui permet de fournir un soutien de tension au système du réseau d'exploitation en exploitant les unités 5 et / ou 6 en tant que très grands moteurs. Pour ce faire, les portillons pivotants sont fermés, coupant ainsi l'alimentation en eau à la turbine et de l'air est ensuite injecté dans la chambre de canaux pour faire baisser le niveau d'eau en dessous du niveau des lames afin de permettre aux lames de tourner librement par le montage stator / rotor. À ce stade, les unités fonctionnement en tant que très grand moteurs et peuvent être utilisés pour augmenter ou diminuer la tension du système.

A tout moment, même si ces unités sont en mode synchrone condensé, ils peuvent revenir en mode de production, automatiquement ou manuellement, simplement en ouvrant les portillons pivotants et de passer à nouveau de l'eau dans la turbine. La principale conséquence pour le public, de cette inversion des modes, c'est le fait que le grand volume d'air qui a été injecté dans la chambre de canaux est expulsé lorsque les portillons pivotants sont rouverts, ce qui provoque une turbulence violente dans la zone du canal de fuite situé en avant de l’unité. Si un bateau devait être en face de l’unité, qui est inversé en mode de production, la turbulence pourrait être assez violente pour renverser ou inonder le bateau, mettant en danger les occupants.

Les unités sont équipées d'un klaxon avertisseur qui se déclenche 30 secondes avant que l'air est expulsé afin de prévenir les personnes dans la zone du canal de fuite de quitter immédiatement la zone. La meilleure défense contre l'exposition à ce danger est de ne jamais entrer dans la zone du canal de fuite car c’est une zone très dangereuse en raison des conditions de débit en constante évolution et la possibilité de turbulences violentes.