Skip to main content
Cherchez Le menu

L’élevage de saumon au centre de biodiversité de Mactaquac

décembre 14 2018, 10:00

Raising Salmon at the Mactaquac Biodiversity Facility

Lorsque le temps se refroidit et que nous nous préparons pour les mois d’hiver, l’équipe du centre de biodiversité de Mactaquac commence ses préparatifs pour l’été suivant. Chaque année au mois de novembre, l’équipe entreprend le processus de frai et d’élevage des œufs et des saumons de l’Atlantique juvéniles pour ensuite les libérer dans la nature.

Le processus consiste à attraper des saumons de l’Atlantique juvéniles dans les eaux situées au-dessus du bassin d’amont du fleuve Saint Jean (Wolastoq). Les saumons sont ensuite transportés au centre, où ils sont élevés jusqu’à ce qu’ils atteignent la maturité sexuelle, durant une période de deux à quatre ans. La plupart des saumons matures sont libérés dans la rivière afin qu’ils puissent se reproduire de façon naturelle. Un petit pourcentage est toutefois conservé pour l’élevage en captivité, où les œufs sont extraits et fécondés sur place. Après avoir été incubés pendant deux mois dans l’installation principale, les œufs sont acheminés de l’autre côté de la rivière vers le bâtiment d’incubation situé à proximité de la centrale de Mactaquac. Les œufs sont conservés dans de grandes cuves d’incubation où ils se développent pendant les mois les plus froids de l’année jusqu’à leur éclosion.

C’est à cette étape que l’équipe de la centrale de Mactaquac entre en jeu. Le bâtiment d’incubation est alimenté en eau chaude par le poste de pompage de la centrale. En raison de l’imprévisibilité de la météo, les opérateurs surveillent de près la température à l’intérieur du bâtiment et l’ajustent au besoin pour maintenir une température adéquate pour les saumons.

« Notre équipe et l’équipe de Mactaquac communiquent de façon quotidienne, a dit John Whitelaw, un biologiste du centre de biodiversité. Cette installation nous permet de commencer plus tôt le processus d’éclosion et d’alimentation des poissons. Il est très important que la température et le niveau d’oxygène de l’eau demeurent dans une plage définie, faute de quoi la croissance des œufs pourrait être retardée, ou les œufs pourraient mourir. »

 

Même lorsqu’ils deviennent trop gros pour les réservoirs dans le bâtiment d’incubation et sont transportés aux aquadômes, les jeunes poissons continuent de bénéficier de ce partenariat. Ils passeront les prochains mois dans les aquadômes jusqu’à ce qu’ils atteignent l’état juvénile. Ils seront ensuite transportés à nouveau au centre de biodiversité.

Les poissons sont transportés par camion dans de grands réservoirs et sont relâchés dans des fosses rocheuses imitant des lits d’eau naturels, où ils demeurent jusqu’à ce qu’ils soient assez gros pour être relâchés dans la rivière pour entreprendre leur parcours vers l’océan.

 

« Ce partenariat a débuté lorsque le barrage a été construit pour atténuer les pertes liées à son exploitation, ajoute Whitelaw. Depuis lors, la réflexion sur la conservation et la préservation des espèces a évolué. Ainsi, en 1984, cette installation d’élevage précoce a été construite pour complémenter ce que nous faisions déjà pour nous aider à en apprendre davantage sur la manière dont nous utilisons nos installations et comment nous pouvons intégrer de nouvelles connaissances scientifiques pour aider à réintroduire plus de saumon dans la rivière.

Le centre de biodiversité de Mactaquac collecte également le saumon et le gaspareau en migration dans un ascenseur à poisson au barrage hydroélectrique de Mactaquac qui les transporte et les relâche en amont du barrage.

 

Catégories Environnement Comment ça marche

 
Se il vous plaît corriger les suivantes:
Ajouter un commentaire

Directives Commentaire de messages