Skip to main content
Cherchez Le menu

 

Engagement aux Néo-Brunswickois

Nous nous engageons à servir nos communautés. À mesure que la situation de COVID-19 évolue, Énergie NB continuera d'élargir et d'adapter ses services en conséquence, tout en respectant les protocoles de sécurité et de l’éloignement physique.  

Découvrez comment nous soutenons nos clients, et voyez quels services demeurent suspendus.

 

 

 

En tant que Néo-Brunswickois, il est très important pour nous que nous contribuions à la réduction de la propagation du COVID-19.

À mesure que la situation de COVID-19 évolue au Nouveau-Brunswick, nous continuerons d’élargir et d’adapter nos services en conséquence. Nos programmes d’efficacité énergétique commerciale et industrielle, ainsi que notre programme éconergétique pour les nouvelles maisons sont ouverts aux nouvelles inscriptions. Le reste de nos programmes reste suspendu jusqu’à nouvel ordre en raison de la nature à domicile de ce travail.

 

Nouvelles

Mise à jour sur le projet Mactaquac : Les rapports sur les répercussions environnementales, sociales, scientifiques et sur la participation du public sont maintenant disponibles

2016-08-26


Fredericton, (N.-B.) - Le processus de prise de décision au sujet de l’avenir de la centrale de Mactaquac a atteint une autre étape importante avec l’achèvement des rapports sur les répercussions environnementales, sociales, scientifiques et sur la participation du public.

Conformément à l’engagement d’Énergie NB à la transparence et la responsabilité lors du projet, tous ces documents sont disponibles en ligne pour la consultation du public.

À cause d’un problème d’expansion des structures en béton de la centrale, la centrale de Mactaquac devrait atteindre la fin de sa durée de vie utile d’ici 2030. Énergie NB a identifié trois options de fin de durée de vie utile pour la centrale. Ces options sont les suivantes: construire une nouvelle centrale, démanteler les structures pour permettre à la rivière de reprendre son cours naturel, ou laisser le barrage en place sans production d’électricité. De plus, Énergie NB envisage de faire des réparations importantes en modifiant les programmes d’entretien afin de prolonger la durée de vie de la centrale jusqu’en 2068.

Les rapports finaux comprennent :

Le rapport de l’Examen environnemental comparatif (EEC) est le résultat de trois années d’étude et de commentaires du public sur les effets sur l’environnement et les options pour l’avenir de la centrale envisagées par Énergie NB. L’EEC se concentre sur les effets potentiels sur les communautés, sur l’économie et sur l’environnement. L’objectif est de prévoir les effets potentiels et de les réduire ou de les minimiser autant que possible.

 Le processus de l’ECC est inspiré du processus de l’étude d’impact sur l’environnement (EIE) du Nouveau-Brunswick, qui évalue les projets importants au nom du public. Souvent, le processus de l’EIE est la seule occasion d’étudier les impacts potentiels d’un projet de grande envergure.

Exceptionnellement pour le projet Mactaquac, Énergie NB a réalisé un exercice semblable à celui de l’EIE afin de rendre la comparaison des options plus formelle, disciplinée et transparente. Il s’agit aussi de veiller à ce qu’Énergie NB et ses clients soient bien informés des impacts potentiels et de préparer une EIE potentielle lorsque l’option privilégiée sera choisie.

Le rapport de l’Examen comparatif des répercussions sociales (ECRS) est le résultat de recherches et de commentaires du public sur les effets potentiels des options sur les personnes qui habitent et qui travaillent près de la centrale de Mactaquac. Ce rapport examine des questions telles que l’usage récréatif du bassin d’amont et de la rivière, les services d’urgence de la communauté, l’infrastructure et le logement, l’identité communautaire, et la valeur immobilière, entre autres.

Le rapport « Ce qui s’est dit » présente les commentaires reçus du public et des intervenants pendant la durée du programme de participation du public qui s’est étendu du mois de septembre 2015 au mois de mai 2016. Plus de 10 000 personnes nous ont fait part de leurs opinions concernant le projet, par l’entremise de réunions communautaires, d’ateliers pour les intervenants, de sondages en ligne, de demandes formelles et de rencontre sur demande.

Les résultats des études scientifiques effectuées par le Canadian River Institute (CRI) sont maintenant disponibles. En 2014, Énergie NB a investi 2,3 millions de dollars dans un projet de recherche indépendant avec le CRI. C’était un réseau de recherche collaborative de l’Université du Nouveau-Brunswick, qui avait pour but d’évaluer les enjeux environnementaux liés à l’avenir de Mactaquac, y compris la santé de la rivière, le passage des poissons et la gestion de l’écoulement de l’eau. En 2015, cet investissement fut stimulé par une subvention de 2,8 millions de dollars du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG). C’est la subvention de recherche et de développement coopérative la plus importante ayant été accordée au Canada atlantique, ce qui fait un total de 5,3 millions de dollars pour le projet.

De plus, Énergie NB travaille de près avec les Premières nations par un processus indépendant de consultation autochtone, afin de veiller à ce que leurs droits et intérêts soient pris en considération lors de la prise de décision. Ce processus est en cours depuis 2013 et examinera les enjeux et les possibilités découlant de toute décision au sujet de la centrale.

« Je tiens à remercier tous les experts, scientifiques, membres du public et Premières nations qui facilitent le processus de prise de décision au sujet de la centrale de Mactaquac. Nous prévoyons pleinement que cette conversation se poursuive, a dit Gaëtan Thomas, président-directeur général d’Énergie NB. « Il est clair que nos clients ont de fortes opinions éclairées, ainsi que de nombreuses valeurs partagées, qui seront soigneusement examinées alors que nous procédons vers la prise de décision, qui se fera plus tard cette année. »

À la fin de 2016, Énergie NB recommandera la voie à suivre en ce qui concerne l’avenir de la centrale.  Le projet sera ensuite soumis aux processus réglementaires appropriés.

Pour plus de renseignements, ou pour lire les rapports intégraux, visitez Mactaquac.ca.

PERSONNE-RESSOURCE DES MÉDIAS: Deborah Nobes, Communications, Énergie NB, 506-458-4838.