Skip to main content
Cherchez Le menu

 

Engagement aux Néo-Brunswickois

Nous nous engageons à servir nos communautés. À mesure que la situation de COVID-19 évolue, Énergie NB continuera d'élargir et d'adapter ses services en conséquence, tout en respectant les protocoles de sécurité et de l’éloignement physique.  

Découvrez comment nous soutenons nos clients, et voyez quels services demeurent suspendus.

 

 

 

En tant que Néo-Brunswickois, il est très important pour nous que nous contribuions à la réduction de la propagation du COVID-19.

À mesure que la situation de COVID-19 évolue au Nouveau-Brunswick, nous continuerons d’élargir et d’adapter nos services en conséquence. Nos programmes d’efficacité énergétique commerciale et industrielle, ainsi que notre programme éconergétique pour les nouvelles maisons sont ouverts aux nouvelles inscriptions. Le reste de nos programmes reste suspendu jusqu’à nouvel ordre en raison de la nature à domicile de ce travail.

 

Nouvelles

Ouverture de la passe à poissons à la centrale hydroélectrique de Tobique

2017-11-20


TOBIQUE (GNB) – Le but d’une nouvelle passe à poissons située en aval de la centrale de Tobique est d’améliorer le taux de survie du saumon atlantique sauvage et d’autres espèces de poissons dans le bassin hydrographique de la rivière Saint-Jean. La passe, qui a été dévoilée aujourd’hui, a été construite par Énergie NB au coût de neuf millions de dollars.

Le projet était un effort conjoint d’Énergie NB, du ministère fédéral des Pêches et des Océans, de groupes de conservation locaux et des Premières Nations. Ce projet est un élément d’un plan plus exhaustif qui vise à améliorer la protection du poisson et de son habitat près des installations hydroélectriques dans le bassin hydrographique de la rivière Saint-Jean.

« Nous sommes très fiers d’avoir travaillé avec nos partenaires pour que ce projet devienne une réalité », a déclaré le président-directeur général d’Énergie NB, Gaëtan Thomas. « C’est une excellente journée pour le réseau hydrographique de la rivière Saint-Jean et pour l’avenir des poissons migrateurs. »

« C’est extrêmement important pour notre région, et je remercie tous ceux qui ont travaillé à la réalisation de ce projet », a affirmé le ministre de l’Agriculture, des Mines et des Affaires rurales, Andrew Harvey. « Le travail effectué ici au cours des derniers mois signifiera beaucoup pour les générations futures. »

M. Andrew parlait au nom du ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser, dont le ministère a veillé à la coordination du projet.

« Le travail effectué ici au cours des derniers mois signifiera beaucoup pour les générations futures de la nation Wolastoq », a dit le chef de la Première Nation de Tobique, Ross Perley. « Il s’agit d’un un premier pas dans la bonne direction pour revitaliser le saumon et d’autres espèces dans nos eaux. J’espère que des passes à poissons seront éventuellement installées aux centrales de Beechwood et de Mactaquac. Ce projet est extrêmement important, tout comme les rivières Tobique et Wolastoq ainsi que leurs liens avec notre histoire et notre culture. Le poisson dans les rivières Wolastoq et Tobique est la principale raison pour laquelle la Première Nation de Tobique existe ici. Le poisson était notre principale source de nourriture et offrait des possibilités économiques aux familles. Notre peuple n'a jamais eu faim grâce à ces rivières. Nous avons apprécié travailler avec les nombreux partenaires, et nous comprenons que ce projet va offrir un meilleur habitat aux poissons migrateurs de la rivière Tobique. »

La passe à poissons comprend l'installation d’une barrière flottante pour guider les poissons vers le bassin d’amont de Tobique, une vanne de remplacement dans l’un des évacuateurs, un grillage à poissons, un parc à poissons et une installation de transport des poissons (une plate-forme surélevée qui soutient un bassin profond et deux bassins de rétention), ainsi qu’un tuyau pour déplacer les poissons du grillage vers le parc.

Les travaux entourant la passe à poissons ont été effectués l’été dernier.

Environ 60 pour cent de l’habitat du saumon atlantique dans la partie de la rivière Saint-Jean située au Nouveau-Brunswick se trouve dans la rivière Tobique et ses affluents.

« Nous sommes très heureux que la passe à poissons ait été construite et qu’elle soit en activité sur la rivière Tobique », a dit le président de l’organisme Saint John Basin Salmon Recovery, Gary Spencer. « Cela va grandement favoriser la reconstitution des stocks de saumon dans la baie de Fundy. »

En 2010, un protocole d’entente a été signé entre Énergie NB et le ministère fédéral des Pêches et des Océans en vue d’améliorer la protection du poisson et de son habitat à proximité des installations hydroélectriques dans le bassin hydrographique de la rivière Saint-Jean. L’entente a permis à Énergie NB de travailler avec les Premières Nations et des groupes d’intervenants pour déterminer, prioriser et régler les problèmes liés au poisson et à son habitat dans la rivière. L’entente a souligné le besoin d’effectuer des recherches et de fournir un passage sécuritaire au saumon qui remonte la rivière en passant par la centrale de Tobique.

 

PERSONNE-RESSOURCE DES MÉDIAS: Marc Belliveau, communications, Énergie NB, 506-458-4203, mbelliveau@nbpower.com.