Skip to main content
Cherchez Le menu
Blogue
  • «
  • 1
  • »

Mise à jour sur les efforts de rétablissement du courant

mai 19 2017, 17:24

NB Power restoration update

Vers 21 h 30, le 18 mai 2017, un puissant orage électrique avec des vents violents a traversé la Péninsule acadienne.  Environnement Canada a confirmé que les vents ont pu atteindre 190 kilomètres à l'heure. Plusieurs poteaux électriques ont été touchés par les vents violents, en particulier les poteaux et les fils électriques sur la chaussée et le pont entre Shippagan et Lamèque, ainsi que dans les régions de Pokeshaw et d’Anse Bleu.

La nuit dernière, les équipes ont réussi à rétablir le courant à 2 500 clients, d'un sommet d'environ 7 000 clients. Les travaux ont été entravés par la foudre.

Pendant la nuit dernière, de l’équipement de remplacement comme des structures, des poteaux et des lignes électriques ont été transportés de Fredericton vers la région nord.  Aucune des nouvelles infrastructures installées suite à la tempête de verglas n’a été endommagée. Il y a 20 équipes sur le terrain dans les régions touchées.   

Le courant a été rétabli à Lamèque et le pont est ouvert à la circulation. Le courant devrait être rétabli d’ici 15 h samedi pour les autres clients. 

Nous rappelons aux clients de rester à l'écart de l'équipement et des lignes tombées, et d'être conscients de la sécurité des équipes qui sont sur le long des routes pour rétablir le courant.

Des catalyseurs prédisent une énergie propre pour 2020

mai 12 2017, 12:13

Catalysts seeing cleaner energy in 20/20

Dans le cadre du deuxième programme de catalyseur 2020, 20 participants des communautés autochtones du Canada sont à Richibucto (N.-B.) cette semaine pour apprendre des façons de développer des projets de l’énergie propre dans leurs communautés.

Le programme est conçu pour rassembler les catalyseurs, ou les chefs, des Premières Nations, des Métis, et des Inuits dans le but d’apprendre de chefs autochtones qui ont déjà réalisé un projet de l’énergie propre, et d’experts dans le domaine de l’énergie. Ainsi, les catalyseurs pourront acquérir les compétences, les outils et les connaissances nécessaires pour développer, financer, et exécuter des projets de l’énergie propre dans leurs communautés.

« C’est un programme qui vise à accroître les possibilités d’énergie propre. Il aide les communautés à faire avancer leurs projets d’énergie propre, ce qui constitue un soutien social et économique », a dit Eryn Stewart, responsable du programme de catalyseur 2020. Des mentors et des guides, ainsi que des employés qualifiés d’Énergie NB, seront là pour diriger et appuyer les catalyseurs pendant la durée du programme.

« Il y aura des mentors de partout au pays qui ont déjà réalisé de tels projets. Il importe de soutenir les participants dans leurs initiatives. L’avenir du Canada en bénéficiera grandement », ajoute Stewart.

Le mardi 9 mai, les catalyseurs ont eu la chance de visiter la centrale de Mactaquac et le laboratoire de produits et services d’Énergie NB​ pour voir comment l’énergie est utilisée. La deuxième semaine du programme se déroulera à Canmore en Alberta, et la troisième semaine, à Wakefield au Québec.

Le programme est composé de plusieurs éléments : l’engagement communautaire, la planification d’affaires et de projets, et le financement. Les séances traiteront divers sujets, notamment les communautés ingénieuses, l’exploration l’efficacité énergétique, et la simulation de la planification de l’énergie communautaire.

Il y actuellement 165 projets d’énergie propre en cours au Canada qui ont grande participation autochtone. Les catalyseurs font partie d’un groupe qui va répandre les idées entretenues au Nouveau-Brunswick afin de développer d’autres projets d’énergie propre au cours des prochaines années.

Nous sommes très heureux d’accueillir les catalyseurs de 2017 ici au Nouveau-Brunswick et nous leur souhaitons du succès tout au long du programme.

Nouveau programme d'arboriculture de services publics au Canada atlantique

mai 4 2017, 10:42

Get to Know Atlantic Canada’s First Utility Arborist Program

Le Maritime College of Forest Technology (MCFT) a lancé un nouveau programme d'arboriculture de services publics au mois de février à Fredericton. Ce programme est une coentreprise avec MCFT, l'équipe de gestion de la végétation de Distribution d'Énergie NB et Arboriculture Canada Training and Education Ltd.

Les diplômés de ce programme complètent plus de 1 000 heures d’enseignement au cours du programme de deux ans, finissant avec un diplôme en arboriculture de services publics en 2019 avec plus de dix certificats distincts (comme un certificat d'opérateur de tronçonneuse, un certificat d'applicateur d'herbicides et un certificat d'opérateur VTT pour n'en nommer que quelques-uns ).

L'objectif principal de ce programme est de fournir une main-d'œuvre hautement qualifiée et axée sur la sécurité à une industrie qui lutte pour recruter et retenir des travailleurs. Ces personnes doivent suivre plusieurs étapes pendant la phase d'admission pour s'assurer qu'elles soient les mieux adaptées à cette carrière, y compris un outil d'évaluation des candidats en ligne appelé Talent Sorter.

Les « coupeurs d’arbres » de demain seront appelés plus précisément « arboristes de services publics agréés », puisqu'à Énergie NB et MCFT ont demandé la désignation commerciale et la reconnaissance de l’arboriculture de services publics comme profession désignée dans la province du Nouveau-Brunswick. Les coordonnateurs de programme ont travaillé en étroite collaboration avec des homologues de l'Ontario et de la Colombie-Britannique (où l’arboriculture de services publics est déjà une profession désignée) pour concevoir le curriculum et se diriger vers l'objectif de la certification de sceau rouge.

 

Le programme comprend des cours tels que les sciences de l'arboriculture, les pratiques et l'orientation des pratiques de travail sécuritaires d'Énergie NB, la théorie et la sensibilisation de l'électricité, les communications et une gamme complète de cours techniques en arboriculture offerts par Arboriculture Canada Training and Education Ltd, leaders canadiens dans le domaine de l'arboriculture. Ces étudiants seront formés sur des techniques appropriées de gréement des arbres à la fois sur le sol et en altitude.

Ce programme est le premier de son genre dans le Canada atlantique et a été présenté dans Atlantic Forestry Review  (article intitulé Clearing the Lines) et le périodique MacLean.

Après des efforts de recrutement infatigables dans un délai relativement court, 28 étudiants (27 natifs du Nouveau-Brunswick, un natif de l'Ontario) sont inscrits au programme et commenceront l'un des deux stages de travail en juin avec un entrepreneur en végétation d’Énergie NB. Ils travaillent actuellement avec diligence dans la salle de classe pour se préparer à leur premier stage de travail, en apprenant des principes de gestion de la végétation, de la théorie électrique, de l'identification et de la biologie des arbres, des méthodes d'élagage, d'abattage et d'écaillage.

Cela représente un progrès important dans le niveau de formation et de professionnalisme dans l'industrie, avec 28 individus dynamiques et engagés qui sont disposés à investir (financièrement et dans le temps) pour s'inspirer d'un but de travailler et de vivre au Nouveau-Brunswick.

 

  • «
  • 1
  • »
RSS