Skip to main content
Cherchez Le menu
Blogue
  • «
  • 1
  • »

Tout un navire! Un projet de câble sous-marin utilise une technologie de pointe

novembre 17 2016, 13:13

Holy Ship! Undersea Cable Project ramps up with world-leading technology

Faites la connaissance de Isaac Newton - un navire européen de 12 500 tonnes spécialisé dans la pose de câbles sous-marins. Il va effectuer la pose de câbles sous-marins spéciaux entre le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard. Ces câbles permettront à Énergie NB de vendre de l'électricité supplémentaire à l'Île-du-Prince-Édouard, ce qui pourrait entraîner une augmentation des ventes à l'exportation.

En octobre 2016, le navire et son équipage de 75 personnes, a effectué un voyage transatlantique de Rotterdam à Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard. Il a commencé à poser deux câbles à 180 mégawatts, d’une longueur de 16,5 kilomètres et pesant environ 3500 tonnes, dans les eaux froides du détroit de Northumberland. Ces travaux vont continuer pour encore quelques semaines.

Alors, comment ça fonctionne?

Cette masse d'acier jaune et gris est équipée de systèmes à la fine pointe de la technologie qui lui permettent de creuser simultanément des tranchées étroites pour les câbles. Le navire dépose ensuite les câbles avec peu de conséquences sur le fond marin et la faune marine. Le même équipement utilisé pour creuser la tranchée va positionner ce câble dans la tranchée. 

Afin de bien diriger ce navire de 460 pieds, l'équipage utilise un sous-marin télécommandé qui offre à l’équipage une vue de près sur les travaux d'installation de câbles sur le fond marin.

Le navire Isaac Newton est la plus récente pièce d’équipement utilisée pour les travaux complexes de poser 33 kilomètres de câble sur le fond marin. En mai, l’entreprise de service public Maritime Electric a également utilisé  le navire « Starfish ». C’est une pelleteuse marine de la Belgique qui a été utilisée pour creuser des tranchées près de cap Tormentine, au Nouveau-Brunswick. D’autres équipements spécialisés et leurs équipages ont participé au projet, y compris des dragues mécaniques de la ville de Québec. 

Projet de mise à niveau de l'interconnexion par câble

Ces nouveaux câbles sous-marins vont aider et finiront par remplacer les anciens câbles qui arrivent à la fin de leur vie utile.  Ils offriront une quantité d’énergie suffisante pour répondre aux besoins croissants de l'Île-du-Prince-Édouard.  Nous  allons construire une nouvelle ligne de transport d'électricité de 60 km entre cap Tormentine et Memramcook, ainsi qu’effectuer des travaux de mises à niveau sur la sous-station de Memramcook pour compléter ce projet. 

Ce projet est une collaboration entre le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard. L’entreprise de service public Maritime Electric va mener les travaux de construction. Le projet devrait être achevé en mai 2017.

 

 

Ferme laitière LaForge - Une réussite en matière de biogaz

novembre 1 2016, 15:30

The LaForge Dairy Farm – a Biogas success story

Parmi les champs de pommes de terre de la petite communauté de Saint-André, la ferme laitière LaForge produit suffisamment d'électricité pour alimenter jusqu’à 1 200 foyers grâce à l'innovation et à la vision de la famille LaForge. La famille possède un digesteur de biogaz alimenté avec les déchets organiques de leur ferme et de celles qui sont à proximité.

La famille Laforge a toujours envisagé de diversifier leur ferme de 1 000 acres. Elle possède 200 vaches laitières qui alimentent le digesteur afin de produire de l'électricité. La famille est allée de l’avant avec son plan en 1995, après avoir fait des recherches sur une période de 14 ans.

En 2009, Jacques LaForge et ses enfants, Louise et Rock, ont entamé le processus d’installer un digesteur de biogaz et le raccorder au réseau électrique d'Énergie NB. C’est le premier du genre au Nouveau-Brunswick. Le digesteur anaérobie est un système de pointe qui décompose les déchets organiques, créant une source de gaz inflammable pour produire de l'électricité.

Comment cela fonctionne-t-il?

Les déchets organiques sont composés de fumier, de frites, de pelures de pommes de terre, de produits amylacés, de déchets d'abattoirs et de la boue du système de traitement des eaux usées. Autrement, tous ces déchets seraient éliminés dans un site d’enfouissement, mais grâce au digesteur anaérobie, ces déchets fournissent de l’électricité aux maisons et entreprises locales.

La digestion anaérobie est un procédé biologique où les microorganismes décomposent la matière organique en l'absence d'oxygène pour former le biogaz. Le digesteur anaérobie est composé d’un grand réservoir avec un mélangeur motorisé qui transforme les sédiments, dont le fumier et d'autres matières organiques, puis réchauffe le tout à 40 degrés Celsius.  Ce procédé produit du dioxyde de carbone, du méthane et du sulfure d'hydrogène. Le dioxyde de carbone et le méthane sont extraits du biodigesteur et transférés au moteur biogaz. Le moteur biogaz est un outil spécialisé qui produit de l'électricité à partir du gaz. 

La chaleur est un sous-produit de la cogénération et est utilisée pour chauffer la ferme grâce à un système de tuyaux sous le plancher de ciment. La matière (boue) qui n’a pas été digérée est transférée vers un autre réservoir. Cette boue est un excellent engrais riche en potassium et en nitrates, qui est utilisé sur les terres agricoles. Ce système est un circuit fermé de grande envergure.

Le programme de production intégrée d’Énergie NB

La famille LaForge collabore avec Énergie NB pour intégrer 13 millions de kWh d'électricité par année sur le réseau électrique dans le cadre du programme de production intégrée d'Énergie NB.

« L’objectif d'Énergie NB est de produire de l'électricité pour la consommation locale, a déclaré JP Ouellette. Cela élimine la perte d’énergie qui surviendrait s’il fallait transporter cette énergie plus loin sur le réseau électrique. C’est également avantageux pour l'économie locale.  L'énergie éolienne, solaire, hydroélectrique, marémotrice, ainsi que le biogaz, la biomasse et le gaz d'enfouissement sont tous de bonnes sources pour des projets d'énergie renouvelable à petite échelle.»

Les avantages de produire de l'électricité à la ferme laitière LaForge sont clairs. En utilisant les déchets organiques industriels et agricoles pour le digesteur, au lieu de les éliminer dans des sites d’enfouissement, réduit les émissions de gaz à effet de serre tout en générant des revenus pour la famille LaForge. L’ajout du digesteur anaérobie au programme de production intégrée est donc avantageux pour tous.

« Énergie NB encourage des initiatives novatrices de ce genre et cherche toujours à mettre en œuvre des solutions, a déclaré Jacques Laforge.»

                              

 

  • «
  • 1
  • »
RSS