Skip to main content
Cherchez Le menu
Blogue
  • «
  • 1
  • »

Des employés de Point Lepreau donnent un coup de main aux papillons monarques

septembre 18 2018, 11:03

Point Lepreau employees give a helping hand to Monarch Butterflies

Chaque été, la centrale nucléaire de Point Lepreau accueille des visiteurs spéciaux. La centrale est une aire de repos idéale pour les papillons monarques qui se préparent pour leur parcours de 3 500 kilomètres vers le Mexique. Les papillons se nourrissent dans les champs de verge d’or, d’aster, de chardon, et d’asclépiade qu’ont plantés les employés de la centrale.

Ces plantes sont à la fois un abri et une source de nourriture pour les œufs de papillons monarques, puis les chenilles. Cet été, les chenilles ont consommé presque entièrement les plantes d’asclépiade, ce qui les aide à passer au stade nymphal (chrysalide). Toutefois, Carolyn Campbell, spécialiste de l’environnement à la centrale de nucléaire de Point Lepreau, a constaté qu’un bon nombre de chenilles éprouvaient de la difficulté à trouver suffisamment de feuillage pour créer un endroit propice pour survivre le stade nymphal. Elle a donc élaboré un plan pour remédier à la situation.

« Depuis ma rencontre avec de gens naturalistes l’année dernière, je m’intéresse beaucoup aux papillons monarques, dit Carolyn. Lorsque j’ai vu qu’il y avait plus de 50 chenilles sur une petite parcelle d’asclépiade nue, je savais que je devais agir. De nombreuses personnes s’intéressent maintenant aux papillons ; je dois donc me renseigner davantage afin de pouvoir les aider. Il est tout à fait étonnant de voir un tel intérêt. »

Dans la nature, seulement 10 à 15 % des chenilles survivent assez longtemps pour atteindre le stade de chrysalide. Les chenilles se fixent généralement à la surface inférieure d’une feuille, puis perdent leur peau rayée, révélant une peau de couleur camouflage (vert turquoise) qui les protège contre les prédateurs alors qu’elles se transforment progressivement en adultes à l’intérieur de leur cocon. Dans le but d’aider les chenilles à surmonter les obstacles, Carolyn et un groupe de collègues de la centrale ont travaillé pour mettre en place un incubateur spécialement pour les chenilles. Carolyn et l’équipe estiment que les chances de survie des chenilles sont près de 75 % grâce à ce nouvel habitat.

À l’intérieur de l’habitat, les chenilles s’attachent à des morceaux d’asclépiade. Un filet râpé scelle le haut de l’aquarium, ce qui permet aux larves de tisser une minuscule couverture de soie sur laquelle elles s’ancreront au à partir du bas de leur abdomen. Elles y demeurent pendues pendant 12 à 48 heures, pour ensuite s’extraire de leur squelette de chenille et passer au stade nymphal.

Les chenilles demeureront dans leurs cocons durant 8 à 15 jours avant d’en sortir en papillon adulte.

Lorsqu’ils sont prêts à s’envoler, les papillons seront étiquetés à l’aide de Jim Wilson du Saint John Naturalists Club, qui étiquette des papillons en danger depuis 12 ans. Une fois que les papillons seront étiquetés, ils entreprendront leur parcours vers le Mexique. L’étiquetage des papillons nous fournit des données utiles sur le cycle migratoire et sur les façons de les protéger.

« La centrale nucléaire de Point Lepreau est très importante au cycle migratoire des papillons monarques, a dit Jim. La collaboration avec Énergie NB a été formidable. Nous sommes très reconnaissants de cette belle relation. »

L’observatoire de Point Lepreau est l’un des deux seuls postes d’étiquetage au Nouveau-Brunswick.

En 2017, Point Lepreau a été reconnu comme un refuge « Monarch Watch » pour les papillons monarques en raison des champs intacts d’espèces pollinisatrices et d’asclépiades dont les papillons monarques ont besoin. « Monarch Watch » est un programme d’éducation, de conservation et de recherche sans but non lucratif basé à l’Université du Kansas qui se concentre sur le papillon monarque, son habitat et sa migration automnale.

Renseignements sur cinq types d'isolation pour économiser de l'énergie à la maison

septembre 7 2018, 11:25

5 types of insulation you need to know to save energy at home

En ce qui concerne les améliorations d’efficacité énergétique, l'isolation de votre maison offre le meilleur retour sur investissement. Environ 50 pour cent de la consommation énergétique d’une maison moyenne au Nouveau-Brunswick est consacrée au chauffage. Seulement six pour cent du parc de logements au Nouveau-Brunswick est isolé conformément aux normes actuelles du Code national du bâtiment. Choisir le bon type d'isolation pour vos rénovations de maison vous aidera à économiser de l'énergie pendant les saisons de chauffage et de climatisation. Voici des renseignements sur cinq types d'isolation qui vont vous aider à économiser de l'énergie à la maison.

Comment fonctionne l'isolation

Lorsque nous chauffons ou refroidissons nos maisons, et que celles-ci ne sont pas bien isolées, elles deviennent moins confortables car la chaleur trouve des moyens de s’échapper (en hiver) et d’entrer (en été). L'isolation crée une barrière entre l'intérieur et l'extérieur de votre maison pour ralentir l’entrée ou la sortie de la chaleur.

Lors des améliorations de l'isolation de votre maison, vérifiez la valeur R de l’isolation. La valeur R varie en fonction du type, de la densité et de l'épaisseur du matériau utilisé. Plus la valeur R est élevée, meilleure sera son rendement.

Types d'isolation pour la maison

  1. Isolation soufflée   
    Ce type d’isolation est généralement composé de fibre de verre ou de papier recyclé (appelé cellulose). Il est soufflé ou vaporisé en place et est idéal pour les endroits difficiles à atteindre tels que les greniers et les cavités murales. 



  2. Matelas isolants  
    Sections d'isolant en fibre de verre ou en laine de roche. Peut être utilisé sous les planchers, dans les murs, les greniers et les plafonds. 



  3. Rouleaux d'isolation
    Semblable aux matelas isolants, mais ils sont plus longs, généralement de 20 à 40 pieds. Ce type d'isolation est idéal pour les greniers, les planchers et autres grandes superficies.  



  4. Panneaux isolants en mousse
    Ce type d'isolation se présente sous la forme de panneaux rigides en polystyrène et polyuréthane. Il peut être utilisé pour isoler presque n'importe quelle partie de votre maison, en particulier les murs extérieurs sous le revêtement de la maison.  


    Source: Brennan Builders


  5. Isolant en mousse à vaporiser
    Vous pouvez utiliser de la mousse vaporisée au latex ou au polyuréthane, soit avec une canette, pour sceller les portes et les fenêtres, soit avec de l’équipement spécial pour les endroits tels que les sous-sols et les vides sanitaires. 

De combien d'isolation ai-je besoin?

La meilleure façon de déterminer la quantité d’isolant que vous devez ajouter à votre maison est de faire appel à un conseiller en efficacité énergétique agréé pour effectuer une évaluation énergétique. Vous pouvez vous inscrire pour une évaluation énergétique de votre maison dans le cadre de notre Programme éconergétique pour les maisons. Vous pourriez également recevoir des incitatifs pour améliorer l’isolation de votre maison.

Nous vous recommandons d’améliorer l’isolation de votre maison pour atteindre les valeurs R suivantes afin de rendre votre maison plus confortable et économiser sur vos factures.

  • Grenier : R-60
  • Plafond incliné / cathédrale : R-30
  • Murs extérieurs / principaux: R-30
  • Murs de sous-sol / vide sanitaire: R-30

L'isolation est-elle la prochaine amélioration sur votre liste de rénovations? Veuillez nous en faire part dans la section des commentaires ci-dessous!

 

 

 

Les employés de Lepreau ont amassé 2 850 $ pour le Bobby’s Hospice, dans la grande région de Saint John

septembre 7 2018, 10:10

Lepreau employees raise $2,850 for Bobby’s Hospice of Greater Saint John

Le 4e tournoi annuel de balle lente à la mémoire de Doug Wallace a eu lieu le 11 août à Saint John. Ce tournoi de est une initiative de collecte de fonds organisé par le personnel de la centrale nucléaire de Point Lepreau à la mémoire de Doug Wallace, membre syndical bien connu et employé de longue date chez Énergie NB.

Huit équipes composées d’employés d’Énergie NB et de membres de la communauté ont participé au tournoi, amassant un total de 2 850 dollars pour Bobby’s Hospice dans la région du Grand Saint John.

L’équipe de Protection a remporté le tournoi et l'équipe d’Exploitation a terminé en deuxième place.

L’équipe de Protection a remporté le tournoi - Rangée arrière de gauche à droite: Anna-Marie Adams, Keith Garnett, Dylan Jones, Vinnie Hosford, Shannon Tapper, Chris Dempsey, Vance Crozier Rangée du bas de gauche à droite : Katrina MacKinnon, Joe Mahoney, Litsa Dares, Keri Savoie​

L'équipe d’Exploitation a terminé en deuxième place -Rangée arrière de gauche à droite: Glen Beers, Carolyn Davis, Ted McWilliams, Marc Myles, Darren Logan, Ashley Logan, Dwayne Logan Rangée du bas de gauche à droite: Katelyn Denton, Randy O'Donnell, Amy Raynes et à l’avant plan le préposé aux bâtons Nicholas O'Donnell (9) Absents : Preston Boulos, Randy Davis​

Les employés d’Énergie NB, Randy O’Donnell et Adrice Bordage, ont organisé le tournoi.  « Nous sommes très fiers d’avoir organisé cet événement et nous sommes impatients de le refaire l’année prochaine», a déclaré Randy.

Bobby's Hospice est un foyer de soins palliatifs qui offre des soins médicaux 24 heures par jour et soutien les personnes atteintes d'une maladie en phase terminale, ainsi que les personnes qui ont perdu un être cher.​

  • «
  • 1
  • »
RSS