Skip to main content
Cherchez Le menu

Utilisation et entretien de votre thermopompe

Si vous avez récemment fait installer une thermopompe, ou si vous venez de déménager dans une maison qui en a déjà une, l’information qui suit pourra vous aider à apprendre le fonctionnement de votre thermopompe et l’entretien adéquat pour qu’elle soit aussi efficace que possible.

Fonctionnement

Le fonctionnement d’une thermopompe est comparable au fonctionnement inverse d’un réfrigérateur : elle transfère la chaleur d’un endroit à l’autre. Le réfrigérateur transfère la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur (pour garder l’intérieur au frais), tandis qu’une thermopompe transfère la chaleur de l’extérieur de la maison, vers l’intérieur, en se servant d’une petite quantité d’énergie. Même lorsqu’il fait froid à l’extérieur, il y a suffisamment de chaleur qui peut être utilisée pour chauffer votre maison. Cela signifie que contrairement aux plinthes électriques, une thermopompe utilise l’électricité pour fournir plus de chaleur à moindre coût. Une thermopompe est constituée de deux unités, une à l’intérieur et une à l’extérieur, qui travaillent ensemble pour transférer et distribuer la chaleur dans la maison.

Types de thermopompes

Pour fonctionner, les thermopompes ont besoin d’une source de chaleur, qui provient généralement de l’extérieur, de la terre, ou des grandes étendues d’eau. Les thermopompes à air extraient la chaleur contenue dans l’air extérieur, tandis que les pompes géothermiques utilisent le sol, les eaux souterraines ou les deux comme source de chaleur. La plupart des thermopompes installées au Nouveau-Brunswick sont des thermopompes à air, mais les deux types représentent des avantages et des désavantages.

Il existe deux principaux types de thermopompes à air : les thermopompes à conduits, et les mini-thermopompes bibloc sans conduites.

Les systèmes à conduits se servent du système à air pulse pour distribuer la chaleur et l’air frais, tandis que les mini-thermopompes n’exigent pas de système à air pulsé.

Les mini-thermopompes bibloc sans conduites sont généralement plus abordables que les thermopompes à conduits. Au Nouveau-Brunswick, les mini-thermopompes bibloc sans conduites sont le choix le plus populaire, puisque la plupart des maisons n’ont pas de systèmes de conduits d’air chaud.

Réglage de la température : Ajuster ou laisser ?

En baissant le réglage de la température la nuit, ou lorsque vous partez pendant au moins quatre heures, vous pouvez économiser de l’énergie. Certains thermostats programmables liés à une thermopompe sont conçus pour anticiper une augmentation de la température sans avoir recours à un système de chauffage de secours dispendieux.

Si vous baissez la température, nous suggérons de régler la température de votre système de secours à au moins 3 °C de moins que votre thermopompe. Par exemple, si votre thermopompe est généralement réglée à 20 °C et vous baissez la température à 17 °C la nuit, votre système de secours devrait être réglé à pas plus de 14 °C.

Le refroidissement à l’aide d’une thermopompe

Un attrait important de la thermopompe est sa capacité de refroidissement. Le cycle de refroidissement est l’inverse du cycle de chauffage : l’appareil puise la chaleur dans l’air de la maison et la rejette à l’extérieur. Au cours du cycle de refroidissement, la thermopompe déshumidifie également l’air intérieur.

Il importe de se rappeler qu’il faut la même quantité d’énergie pour refroidir une maison que pour la chauffer ; il faut donc faire attention à la surutilisation de cette fonctionnalité, qui pourrait réduire les économies d’énergie prévues. Si votre maison n’a pas besoin d’être refroidie, vous n’avez qu’à éteindre la thermopompe. Les thermopompes consomment de l’énergie – il est donc mieux de se servir de la fonctionnalité de refroidissement au besoin seulement. Il existe d’autres façons de garder la maison au frais, par exemple fermer les fenêtres et les rideaux lors des temps chauds, ou planter des arbres feuillus devant les fenêtres. Les thermopompes centrales ont un mode éconergétique « Circulate only », qui déplace simplement l’air frais vers d’autres pièces. Si votre maison surchauffe en été, il se peut que ce soit une question d’isolation. Envisagez de faire faire une évaluation énergétique de votre maison, qui pourrait potentiellement vous aider à économiser sur vos coûts de refroidissement et de chauffage.

 

Quels sont les travaux d’entretien nécessaires pour ma thermopompe ?

Vous pouvez effectuer vous-même la plupart des travaux d’entretien de votre thermopompe à l’aide d’un escabeau et un tuyau d’aspirateur.

En tant que propriétaire, vous êtes responsable de vous assurer que :

  • La partie supérieure de l’unité intérieure est libre de poussière et de saleté ;
  • Les filtres de l’unité intérieure sont propres ;
  • L’unité extérieure est libre d’herbes hautes, de feuilles, et de tout autre déchet au printemps, à l’été, et à l’automne ;
  • L’unité extérieure est déneigée pendant l’hiver.

Voici une suggestion d’une simple routine d’entretien que vous pouvez suivre tout au long de l’année pour veiller à ce que votre thermopompe fonctionne de façon optimale.

Routine mensuelle

  • Chaque mois, vérifiez les filtres de l’unité intérieure. Rincez et nettoyez au besoin. Essuyez la partie supérieure de l’unité intérieure avec un chiffon sec ou légèrement humide.
  • L’air passe par la partie supérieure de l’unité intérieure ; les filtres attrapent la poussière contenue dans l’air. La poussière et la saleté qui s’accumulent sur les filtres au fil du temps peuvent nuire au rendement et à la circulation d’air. Enlevez toute poussière ou saleté visible à l’aide d’un aspirateur.
  • S’il y a trop de poussière sur les filtres, la poussière s’accumule sur le serpentin de l’unité intérieure, ce qui exige un nettoyage en profondeur de l’appareil.
  • Le nettoyage des filtres tous les deux ou trois mois est suffisant. Toutes les maisons sont différentes. Nous suggérons le nettoyage mensuel pour commencer.

Routine saisonnière

  • Entre l’hiver et le printemps et entre l’automne et l’hiver, vous devriez vérifier votre unité extérieure pour toute accumulation de déchets, d’herbes hautes, de feuilles, etc. Désherbez régulièrement l’aire de l’unité extérieure pour que celle-ci qui fonctionner sans entraves. Gardez l’aire libre de tout ce qui pourrait obstruer le ventilateur. Au besoin, nettoyez toute terre ou boue au moyen d’un tuyau d’arrosage.
  • Après chaque chute de neige en hiver, vérifiez l’unité extérieure pour veiller à ce qu’il n’y ait pas d’accumulation de neige autour l’appareil.
  • L’accumulation de neige autour de l’appareil peut faire en sorte que celui-ci manque d’air, ce qui peut donner lieu au gel ou à une panne du moteur de ventilation.
  • Lorsque vous déneigez votre entrée, vous n’avez qu’à déneiger autour de l’unité extérieure pour éviter des problèmes.

Routine annuelle

  • Il est recommandé de demander à un entrepreneur d’effectuer une inspection de l’appareil tous les 12-18 mois. L’entrepreneur effectuera l’inspection du fonctionnement, des connexions et de fils, et de l’appareil dans son ensemble.
  • Même avec un nettoyage régulier des filtres à air, la poussière s’accumule dans le ventilateur et le serpentin de l’unité intérieure. Cette accumulation de poussière nuit à l’efficacité de la ventilation et au processus de transfert de l’air frais ou chaud au moyen du serpentin.

Si votre appareil présente les symptômes suivants, il se pourrait qu’il ait besoin d’un nettoyage en profondeur.

o Diminution du rendement, « … moins d’air frais qu’à l’habitude »

o Accumulation visible de déchets (moisissures, poussière)

o Ventilation plus bruyante

o Écoulement d’eau

o Rejet de déchets par l’appareil

o Odeurs

Accumulation de Glace sur une Thermopompe

Que faire s’il y a une importante accumulation de glace sur le serpentin de l’unité extérieure de votre thermopompe 

  1. Éteignez l’unité intérieure au moyen de la télécommande.

  2. Sur le panneau électrique, identifiez les disjoncteurs ou les fusibles liés aux unités intérieures et extérieures, puis éteignez les disjoncteurs ou enlevez les fusibles.

  3. Éteignez les disjoncteurs ou éliminez les fusibles pour au moins 30 minutes.

  4. Assurez-vous que la thermopompe est éteinte, puis versez de l’eau chaude sur la glace jusqu’à ce que la glace fonde. N’essayez pas de casser la glace avec un outil ou un pic à glace. Cela pourrait endommager le serpentin. Évitez de verser de l'eau sur les composants électriques ou électroniques car ils pourraient être endommagés.

  5. Lorsqu’il n’y a plus de glace, vous pouvez rallumer les disjoncteurs ou replacer les fusibles dans le panneau. Attendez 30 minutes avant de rallumer l’unité intérieure de la thermopompe.

  6. Au bout de 30 minutes, rallumez l’unité intérieure au moyen de la télécommande. L’unité prendra environ 10 minutes à produire de la chaleur.

  7. Si l’unité produit seulement de l’air froid, il se peut que la température extérieure soit trop basse et que la thermopompe ne soit pas en mesure de produire de la chaleur.

  8. Si la température extérieure est douce, il se peut qu’un appel de service soit nécessaire (technicien certifié des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation).

Foire aux questions

1. Est-ce que je dois utiliser la fonctionnalité automatique ?

Non. L’appareil ajuste son mode (chauffage ou refroidissement) selon la température dans la pièce et sur la thermopompe. Si le soleil chauffe la pièce lorsque la thermopompe est en mode automatique, cela pourrait déclencher le mode de refroidissement en hiver.

2. À quelle fréquence dois-je nettoyer les filtres ?

Nous recommandons le nettoyage mensuel. Consultez notre la section « Quels sont les travaux d’entretien

<strong

>nécessaires pour ma thermopompe ?

 » pour des conseils faciles pour nettoyer votre thermopompe.

3. Les thermopompes sont-elles plus éconergétiques que les plinthes électriques ?

L’un des moyens par lequel les thermopompes sont évaluées est le coefficient de performance (CP). Le CP sert à nous dire la quantité de chaleur créée par la thermopompe avec un watt d’électricité. Par exemple, une thermopompe qui a un CP de 3 peut produire trois unités de chaleur par kilowatt d’énergie. À titre de référence, une plinthe électrique a un CP de 1, ce qui veut dire qu’elle peut produire une unité de chaleur pour un kilowatt d’énergie. Une fournaise, une chaudière, ou une cuisinière qui consomme du carburant a un CP de moins de 1, ce qui veut dire que pour chaque unité de chaleur produite, plus d’un kilowatt d’énergie est consommé (une partie de la chaleur est perdue par la cheminée).

Source : Efficiency Nova Scotia