Skip to main content
Cherchez Le menu

Mise à jour COVID-19: Dans le cadre de l’exécution de tous les programmes d'efficacité énergétique, votre santé et sécurité sont notre priorité. En savoir plus.

Nouvelles

Énergie NB cherche à reporter l’augmentation des tarifs jusqu’en 2021

2020-08-05


Fredericton (Nouveau-Brunswick) — Aujourd’hui, Énergie NB a demandé à la Commission de l’énergie et des services publics (CESP) de rendre sa décision sur sa demande de tarifs 2020-2021. Énergie NB a également demandé que sa demande d’augmentation des tarifs soit reportée au 31 mars 2021.  

« La pandémie de COVID-19 a été extrêmement difficile pour bon nombre de nos clients et nous prenons des mesures pour faire face à ces défis, déclare Keith Cronkhite, président-directeur général d’Énergie NB. Lorsque nous avons comparu devant notre organisme de réglementation au début de 2020, personne n’aurait pu prévoir cette pandémie mondiale et ses répercussions sur notre province et nos clients. »

En mars 2020, Énergie NB a demandé à la CESP de reporter sa décision sur sa demande d’augmentation tarifaire afin de soutenir ses clients pendant la pandémie. Depuis lors, le service public a annoncé une perte nette de 16 millions de dollars pour 2019-2020 en raison de l’instabilité des marchés financiers en fin d’année, causée principalement par les effets de la pandémie.

« Bien qu’Énergie NB ait subi une perte financière en 2019-2020 malgré de forts résultats opérationnels, nous estimons que notre situation financière est plus stable qu’elle ne l’était à la fin du mois de mars. Nous voulons soutenir nos clients et notre province alors que nous allons de l’avant dans nos efforts de rétablissement à la suite de la pandémie, explique Darren Murphy, dirigeant principal des services financiers. Dans le but de soutenir nos clients pendant cette période difficile, nous avons pris des mesures précoces pour réduire les coûts et nous continuerons à trouver des gains d’efficacité grâce à notre initiative d’amélioration continue. »

Énergie NB encourage les clients qui ont du mal à payer leurs factures à demander de l’aide afin de mettre en place une option de paiement flexible pendant cette période difficile.

Énergie NB a également demandé à la CESP de rendre sa décision sur le projet d’immobilisations d’infrastructure de mesure avancée (IMA) du service public, qui a également été reporté en mars 2020.

«Énergie NB aimerait aller de l’avant avec les activités de planification et poursuivre les travaux nécessaires pour mener à bien le projet de l’IMA pour nos clients, si nous obtenons l’approbation de notre organisme de réglementation, ajoute M. Cronkhite. Plus les compteurs intelligents sont mis en place rapidement, plus les clients pourront en tirer profit rapidement. »

Dans sa demande présentée devant la CESP au début de 2020, Énergie NB a énoncé que le fait de passer aux compteurs intelligents permettrait aux clients d’accéder à de l’information par le biais d’un portail en ligne sécurisé, leur permettant ainsi de prendre des décisions éclairées sur leur consommation d’énergie, de mettre en place des alertes sur les factures et de brancher ou d’arrêter le service (connexion ou déconnexion) avec un simple appel téléphonique. L’entreprise de service public a ajouté que la mise à niveau des compteurs lui permettrait de rétablir le courant de façon plus efficace lorsque l’infrastructure est entièrement déployée et intégrée au système de gestion des pannes, puisque les compteurs intelligents enverront de l’information à Énergie NB lorsqu’une panne de courant survient, lui permettant ainsi d’entreprendre les efforts de rétablissement plus rapidement dans bon nombre de cas. 

Conformément aux exigences de la CESP, Énergie NB doit déposer chaque année auprès de l’organisme de réglementation, avant la première semaine d’octobre, une demande de besoins en revenus pour l’exercice financier suivant. Cette exigence s’applique même si Énergie NB n’a pas l’intention d’augmenter les tarifs.

Dans sa demande à l’organisme de réglementation, Énergie NB a reconnu que le dépôt de la demande pour 2021-2022 plus tard dans l’exercice financier entraînerait un retard dans toute demande d’augmentation des tarifs pour 2021-2022 jusqu’après le 1er avril 2021.

Il est prévu que la CESP réponde aux demandes d’Énergie NB dans les prochaines semaines.

 

Personne-ressource des médias : Marc Belliveau, Communications, Énergie NB, mbelliveau@nbpower.com ou (506) 238-3273.