Skip to main content
Cherchez Le menu

Mise à jour COVID-19: Dans le cadre de l’exécution de tous les programmes d'efficacité énergétique, votre santé et sécurité sont notre priorité. En savoir plus.

Blogue

Journée nationale de reconnaissance des monteurs de lignes

juillet 9 2021, 10:00

National Lineworker Appreciation Day

Saviez-vous que le 10 juillet est la Journée nationale de reconnaissance des monteurs de lignes ? En 2019, les services publics et les organisations de tout le Canada se sont unis pour célébrer la toute première Journée de reconnaissance des monteurs de lignes.

Chez nous, les monteurs de lignes sont des héros. Ces hommes et ces femmes dévoués font partie des communautés de tous les coins du Nouveau-Brunswick. Ils travaillent d'arrache-pied pour garder les clients connectés, et doivent souvent affronter des conditions difficiles et des risques pour la sécurité. Tout au long de la pandémie de COVID-19, ils ont continué à fournir un service sûr et fiable à nos clients. 

À l'occasion de la Journée nationale de reconnaissance des monteurs de lignes, nous vous présentons Tyler Messer, un apprenti monteur de lignes de la région de St Stephen.

Tyler a grandi en tant que fier « garçon de la campagne » dans le village de McAdam. En tant qu'étudiant au secondaire, il n'était pas sûr du type de carrière qu'il souhaitait poursuivre. Tout a changé en 2014, lorsque la tempête post-tropicale Arthur s'est abattue sur les Maritimes et a provoqué des pannes de courant chez environ 150 000 clients au Nouveau-Brunswick - y compris dans sa communauté.

« J'ai toujours su que je voulais un travail pratique me permettant de travailler à l'extérieur, a déclaré Tyler. J'ai vu des monteurs de lignes dans mon village qui nettoyaient les dégâts causés par la tempête et reconstruisaient les lignes électriques, et je me suis dit que j'aimerais bien faire ce boulot. »

Pendant son dernier semestre de l'école secondaire, Tyler a fait un stage travail-études avec Énergie NB au bureau de district de St. Stephen. Il a passé un jour par semaine sur le chantier avec une équipe, pour se rendre compte par lui-même de la nature du travail. Il n'a pas fallu longtemps pour qu'il décide qu'il voulait lui aussi être monteur de lignes.

Après avoir obtenu son diplôme de l'école secondaire McAdam, il s'est inscrit au programme de technicien de lignes sous-tension du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB). Cet apprentissage comprend une formation en classe et sur le chantier avant l'obtention du diplôme, ainsi qu'une approche par étapes menant à la désignation Sceau rouge.

Tyler a été embauché par Énergie NB comme apprenti en 2020, à peu de temps du début de la pandémie. Une fois qu'il a pu le faire en toute sécurité, il a fait son orientation et a commencé à travailler avec l'équipe de St Stephen. L'année dernière, Tyler a travaillé aux côtés de monteurs de lignes expérimentés et chevronnés. Tout au long de sa formation et de son expérience professionnelle, la sécurité a toujours été au centre de ses priorités.

« Le travail lui-même est complexe et très physique, a déclaré Tyler. Il faut travailler en équipe, résoudre des problèmes et sortir des sentiers battus. Mais la sécurité est le facteur le plus important. Rien ne compte plus que de veiller à la sécurité de tous - nos clients, nos collègues et soi-même. »

Tyler dit que la diversité de son travail fait de chaque jour une aventure. Il est particulièrement valorisant de participer à la gestion des pannes de courant à grande échelle et aux interventions en cas de tempête.

« Ce n'est pas un travail de 9 à 5. Vous devez être capable de mettre votre vie en pause pour aider les autres, a-t-il déclaré. Conduire sur des petits chemins à 2 h du matin dans des conditions hivernales, aux aguets pour des orignaux ou des ours, est une toute autre expérience. Nous ne savons jamais à quoi nous allons être confrontés, mais c'est ce qui rend le travail si enrichissant. La fierté que nous ressentons lorsque nous rétablissons le courant chez un client, c'est une véritable émotion ! »

Tyler s'efforce actuellement d'obtenir suffisamment d'heures pour son troisième bloc, qui comprendra davantage de formation en classe et de tests, et sera suivi de sa demande de certificat du Sceau rouge. Il attribue le succès de sa première année à Énergie NB à ses mentors et à ses collègues.

« Les gens avec qui j'ai la chance de travailler sont extraordinaires, a déclaré Tyler. Ils ont été si accueillants et serviables et sont toujours prêts à répondre à mes questions et à me conseiller. Ils me confèrent les habitudes et les valeurs qui me permettront d'avoir une carrière longue et sûre. Comme il s'agit d'un groupe très solidaire, ils me soutiennent également en dehors du travail, en me donnant des conseils sur des sujets tels que l'achat de ma première maison. C'est un bon sentiment de savoir qu'ils me soutiennent et qu'ils m'encouragent à réussir. »

La gentillesse et l'appréciation que les clients témoignent à Tyler et à son équipe l'incitent à donner le meilleur de lui-même.

« J'adore discuter avec les gens lorsque nous travaillons chez eux ou dans leur entreprise. C'est en comprenant l'effet que notre travail peut avoir sur leur vie que je continue à travailler. La cerise sur le gâteau, c'est de voir ma petite nièce sauter de joie et de fierté en voyant 'mon oncle Tyler' dans le grand camion, a-t-il déclaré. Il n'y a pas de meilleur sentiment que de conduire dans ma ville natale, en sachant que je suis là pour aider mes amis et mes voisins. »

Soyez prudents et évitez les dangers durant la longue fin de semaine!

mai 19 2021, 10:03

Be smart and safe this long weekend!

Pour de nombreux Néo-Brunswickois, la fin de semaine de la fête de la Reine est le moment de profiter du plein air et d’enfin s’attaquer à la longue liste de choses à faire dans la maison, dans la cour ou au chalet. Que vous sortiez simplement pour faire quelques travaux dans le jardin ou que vous vous lanciez dans de plus grands projets extérieurs, il est important de garder la sécurité à l’esprit. Beaucoup de personnes estiment avoir assez de connaissances sur l’électricité pour rester en sécurité. Après tout, l’électricité nous entoure et nous nous en servons tous les jours. Cependant, l’électricité cause des blessures et des millions de dollars en dommages matériels chaque année qui auraient pu être évités.

Cette fin de semaine, suivez les conseils ci-dessous pour assurer votre sécurité, et celle de votre famille et votre maison.

Travailler à proximité des lignes électriques aériennes :

Levez les yeux ! Examinez les environs pour vous assurer ne pas entrer en contact avec des lignes aériennes ! Retenez les distances minimales de sécurité :

  • Jusqu’à 750 volts : 0,9 mètre (3 pieds)
  • 750 à 100 000 volts : 3,6 mètres (12 pieds)
  • 100 001 à 250 000 volts : 5,2 mètres (17 pieds)
  • 100 001 à 345 000 volts : 6,1 mètres (20 pieds)

Baissez les yeux ! Certaines lignes électriques peuvent être enterrées à un pied sous terre. Ne prenez pas de risque. Assurez-vous de savoir où se situent les lignes électriques avant de creuser, que ce soit pour installer une clôture, planter un arbre ou creuser des trous.

Pour vous assurer d’avoir tous les renseignements dont vous avez besoin avant de commencer votre projet, appelez Énergie NB au 1 800 663-6272. Elle peut :

  • Localiser les lignes électriques souterraines
  • Mettre hors tension et isoler les lignes aériennes
  • Élever les lignes aériennes
  • Fournir des panneaux d’avertissement pour les zones dangereuses

Sécurité de l’équipement

Vous comptez sortir vos outils cette fin de semaine ? Assurez-vous de le faire en toute sécurité ! 

  • Vérifiez les outils pour assurer que les cordons ou les câbles ne sont pas endommagés, surtout si vous vous n’en êtes pas servis de l’hiver. Au besoin, faites réparer l’outil par un professionnel qualifié.
  • Protégez-vous contre les blessures. Si vous n’utilisez pas l’outil électrique, si vous le transportez ou si vous branchez des accessoires (p. ex. panier de tondeuses ou lame de scie), éteignez-le et mettez-le en mode « verrouillage » pour éviter toute blessure.
  • Si vous travaillez à l’extérieur, utilisez des outils et des cordons qui sont conçus pour l’extérieur et qui résistent aux intempéries. Ces cordons sont dotés de protections supplémentaires conçues pour résister à l’environnement extérieur.
  • Ne laissez jamais d’outils sans surveillance dans un endroit où des enfants ou des adultes non qualifiés peuvent en faire un mauvais usage.

Élagage d’arbres

Énergie NB recommande toujours de faire appel à des professionnels pour l’élagage des arbres, surtout lorsque l’arbre et ses branches se trouvent à proximité d’une ligne électrique.

Néanmoins, si vous comptez effectuer des travaux d’élagage, voici quelques rappels de sécurité :

  • Veillez à ce que votre échelle ou votre poteau ne dépasse pas la distance minimale de sécurité par rapport à une ligne électrique. En fait, le contact avec la ligne n’est pas nécessaire ; si un arc électrique se produit, vous pouvez quand même être en danger.
  • Utilisez des échelles en fibre de verre à l’extérieur ; les échelles en métal ou en bois sont conductrices d’électricité.
  • Ne grimpez pas avec des outils dans les mains et portez de l’équipement de sécurité à tout moment.
  • Ne taillez pas les arbres dans des conditions météorologiques dangereuses.

Soyez prudent et évitez les dangers !

Dans les coulisses du rétablissement du courant : Efforts déployés pour assurer l’amélioration continue

mars 29 2021, 10:00

Behind the Scenes of Power Restoration: how we work on continuously getting better

Nous savons à quel point il peut être difficile de faire face à une panne de courant. C’est pourquoi nous cherchons constamment à améliorer nos processus afin d’être là pour nos clients lorsqu’ils en ont besoin le plus.

Énergie NB a la responsabilité de s’assurer que les clients ont l’électricité en tout temps, peu importe le temps qu’il fait. Nous prenons cette responsabilité très au sérieux. Avec plus de 20 000 km de lignes de distribution et près de 7 000 km de lignes de transport, notre infrastructure couvre un vaste territoire.

Notre province, ainsi que notre infrastructure, est de plus en plus touchée par des phénomènes météorologiques violents provoqués par le changement climatique. Les ouragans, les tempêtes de verglas et deux des pires inondations des 50 dernières années sont quelques-unes des conditions météorologiques extrêmes auxquelles le Nouveau-Brunswick a dû faire face au cours de la dernière décennie. Comme les tempêtes deviennent plus intenses et causent des perturbations majeures dans de nombreuses régions de la province, les efforts de préparation aux tempêtes d’Énergie NB, menés en collaboration avec des partenaires, ont pris une plus grande importance et une plus grande urgence.

Chaque année, nous travaillons en collaboration avec l’Organisation des mesures d’urgence de la province, la Croix-Rouge canadienne et d’autres partenaires pour souligner l’importance pour les Néo-Brunswickois de se préparer aux tempêtes. Ces efforts sont considérés comme une pratique exemplaire qui s’aligne avec les efforts d’organismes provinciaux et fédéraux qui ont adopté un modèle intégré d’intervention d’urgence.

Nous avons également mis en place un plan d’intervention d’urgence. Ce plan permet d’assurer la cohérence des pratiques de préparation, de réponse, de communication et de récupération dans l’ensemble de notre organisation. Ce plan est efficace pour toute intervention d’urgence et nous permet d’assurer la sécurité des clients, des employés, des entrepreneurs et du public.

Notre équipe de gestion de la planification d’urgence est centralisée, ce qui lui permet de prendre des décisions et d’établir une planification stratégique de façon proactive en cas de mauvaises conditions météorologiques. Pour chaque événement, nous mettons en place des centres d’intervention dans les régions touchées afin de surveiller les pannes, d’organiser les équipes et de réduire les délais de rétablissement pour les clients.

La gestion de la végétation est également un élément essentiel des efforts de fiabilité : l’élagage des arbres, les travaux de débroussaillage et de dégagement des lignes électriques permettent d’assurer un accès libre afin que nous puissions fournir une électricité sûre et fiable. Au cours du dernier exercice, nous avons investi 5,8 millions de dollars dans l’inspection et le débroussaillage de plus de 1 200 km de lignes de distribution. Nous avons également investi 4,4 millions de dollars dans l’inspection de plus de 2 300 km d’emprises de lignes de transport, puis dans le traitement d’environ 1 400 km de ces emprises. En outre, nous avons investi plus de 62 millions de dollars dans notre programme de reconstruction de lignes de transport, dans le cadre duquel nous avons réalisé plusieurs projets de prolongation de la durée de vie et de résistance aux tempêtes.

Notre programme d’entretien annuel permet également d’identifier et de résoudre des problèmes. D’ailleurs, 20 % de nos poteaux électriques sont inspectés chaque année, dans le cadre d’un cycle de cinq ans. Un plan d’entretien est établi pour les poteaux vieillissants, et nos équipes sur le terrain effectuent le travail pour maintenir le fonctionnement sécuritaire de notre réseau électrique. Chaque printemps, un examen de la qualité de l’énergie est effectué afin d’établir des objectifs à court et à long terme pour notre équipement d’alimentation électrique. À partir de ces évaluations, Énergie NB établit un plan détaillé pour l’année suivante.

Ce ne sont là que quelques-unes des mesures mises en place pour fournir de l’électricité en toute sécurité, quelles que soient les conditions météorologiques, à tous les Néo-Brunswickois.

L’accès sûr à un compteur est avantageux pour tous.

mars 22 2021, 09:15

Safe access to your meter benefits everyone

La meilleure partie du métier à Geoff Cowan est de pouvoir passer du temps dehors dans sa communauté.

Geoff est le releveur de compteurs principal dans la région de Moncton. Il dirige une équipe d’employés chargée de la lecture de la consommation énergétique sur les compteurs, de l’installation de nouveaux compteurs, de procédures d’inspections et de fourniture de services.

Originaire de Riverview, Geoff s’est joint à l’équipe d’Énergie NB en 2005 après avoir obtenu son baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Nouveau-Brunswick. Après qu’il a épousé sa petite amie d’université, Geoff était heureux de se lancer dans une carrière en plein air où il y aurait des possibilités d’apprentissage et de perfectionnement.

Geoff Cowan, Releveur de compteurs principal

En grande partie, la lecture de compteurs résidentiels au sein des centres urbains de la province est effectuée au moyen de dispositifs de radiofréquence ; un employé doit se déplacer dans les quartiers avec un dispositif afin de recueillir des données à partir de la rue. Toutefois, dans les banlieues ou les régions plus rurales du Nouveau-Brunswick, la lecture des compteurs doit être faite manuellement et de plus près.

Même si cette tâche peut sembler facile, elle peut s’avérer compliquée par des éléments comme des portails verrouillés, des chiens sans longe ou des projets de construction qui peuvent faire en sorte qu’il est difficile ou impossible de se rendre aux compteurs. 

Énergie NB a commencé à réaliser l’inventaire des accès aux compteurs résidentiels et commerciaux et travaillera avec les clients afin d’éliminer les obstacles à un accès facile. Cette mesure permettra d’améliorer la sécurité et l’exactitude des factures, et de favoriser l’entretien et les inspections périodiques de l’équipement.

Les citernes compressibles à propane qui sont trop près des compteurs font parmi l’un des problèmes auxquels Geoff et son équipe sont confrontés. En effet, on ignore souvent que les normes nationales en matière de sécurité exigent une distance d’au moins 10 pieds (3 mètres) entre les compteurs électriques et les sources de carburant.

Cependant, Geoff affirme que le plus grand défi des releveurs de compteurs a lieu pendant les longues saisons hivernales du Nouveau-Brunswick.

 « Il n’est pas rare que les membres de notre équipe passent des heures de leur journée à marcher dans la neige profonde afin de se rendre aux compteurs, explique Geoff. C’est comme un entraînement intense, c’est comme marcher les yeux bandés. On ne peut pas voir les dangers qui se cachent sous la neige et la glace. Nous devons être extrêmement prudents afin de ne pas nous blesser sur le terrain. »

Geoff affirme qu’il fait tout pour remercier ses clients qui prennent le temps de déblayer la neige et la glace pour que ce soit plus sécuritaire pour lui de se rendre au compteur.

 « C’est un petit geste qui laisse entendre un grand message, souligne Geoff. Il me semble que plusieurs clients n’envisagent pas de faire le déblayage. Mais, lorsqu’ils le font et qu’ils voient à quel point ils nous rendent service, ils sont ravis de nous aider ! »

Pour apprendre comment vous pouvez vous assurer que votre compteur est accessible, veuillez consulter notre page sur la sécurité du compteur.

Les ingénieurs au service de la fiabilité des centrales

mars 11 2021, 09:37

Engineers driving reliability of generating stations

Saviez-vous que mars est le mois national de l’ingénierie ? Dans toute notre province, Énergie NB emploie plus de 350 ingénieurs. Ces employés dévoués travaillent dans nos installations de production et nos bureaux, sur nos infrastructures de distribution et de transport et sur le terrain autour de vos communautés.

De l’analyse du cœur d’un réacteur nucléaire au développement d’une nouvelle ligne de transport, l’ingénierie à Énergie NB offre un cheminement de carrière diversifié et passionnant.

René Paulin est l’un des deux ingénieurs mécaniciens de la centrale électrique de Belledune, une centrale au charbon située dans le nord de la province.

Après avoir grandi à Petit-Rocher, René a obtenu un diplôme en génie mécanique à l’Université de Moncton. Pendant ses études, il a travaillé à la centrale de Belledune comme étudiant d’été et a eu un aperçu de ce que c’est que de travailler dans une centrale électrique. Après avoir acquis une expérience professionnelle pratique à la suite de l’obtention de son diplôme, René a accepté un poste d’ingénieur à Énergie NB en 2008.

Membre clé de l’équipe d’exploitation depuis dix ans, René passe ses journées à effectuer des inspections, à résoudre des problèmes et à élaborer des recommandations à l’intention de l’équipe d’entretien afin que la centrale continue de fonctionner de manière sûre et fiable.

L’équipe d’ingénieurs de Belledune s’occupe également de travaux dans d’autres endroits, comme nos tranches de combustion des centrales de Millbank et de Sainte-Rose, la centrale hydroélectrique de Nepisiguit Falls et le poste convertisseur à courant continu à haute tension à semi-conducteurs (CCHT) à Eel River. Cela signifie que leurs connaissances couvrent de multiples installations et types des production — chacun présentant ses propres défis.

René Paulin, ingénieur en mécanique

« Chaque jour est une aventure, et j’ai la chance de pouvoir en apprendre davantage avec chaque tâche, a déclaré René. J’aime vraiment trouver des solutions à des problèmes complexes — c’est pourquoi je suis devenu ingénieur. Mon rôle me permet de travailler sur de nombreux types d’équipements et de systèmes différents, ce qui signifie beaucoup de variété et un travail intéressant. »

Bernard Roy, chef de la centrale de Belledune (et collègue ingénieur), affirme que les ingénieurs comme René ont l’occasion unique d’en apprendre davantage sur les différentes parties du réseau électrique provincial.

« En français, nous dirions qu’un employé comme René est “polyvalent” — ce qui signifie essentiellement qu’il est bien équilibré et agile pour répondre à tout ce qui se présente, a déclaré Bernard. Nos ingénieurs travaillent en étroite collaboration avec les équipes d’entretien, les planificateurs de travail et la direction afin de garantir un fonctionnement sûr et fiable de tous nos actifs. »

René et son épouse vivent à Bathurst avec leurs deux fils. Lorsque René ne travaille pas, sa famille passe beaucoup de temps sur les patinoires locales pour le hockey alors qu’il entraîne les équipes de ses fils. Certaines de ses compétences en génie, comme le dépannage, la gestion du temps et la collaboration, sont aussi utiles sur la glace qu’au travail.

Qu’est-ce qui lui plaît le plus d’être un ingénieur chez Énergie NB ?

« J’ai la chance de travailler aux côtés de merveilleux Néo-Brunswickois, a-t-il déclaré. Les connaissances et le talent de mes collègues sont sans égal. Nous travaillons tous ensemble pour faire en sorte que les communautés du Nouveau-Brunswick puissent compter sur une énergie fiable pour alimenter leurs foyers et leurs entreprises. »

RSS

Commentaires récents

Messages récents

Archives

Catégories