Skip to main content
Cherchez Le menu

Engagement aux Néo-Brunswickois

Nous nous engageons à servir nos communautés. À mesure que la situation de COVID-19 évolue, Énergie NB continuera d'élargir et d'adapter ses services en conséquence, tout en respectant les protocoles de sécurité et de l’éloignement physique.  

Découvrez comment nous soutenons nos clients, et voyez quels services demeurent suspendus.

 

Notre engagement envers les Néo-Brunswickois

Les Néo-Brunswickois peuvent recommencer à tirer parti de nos programmes d’efficacité énergétique pour les entreprises commerciales et industrielles. Le programme de sensibilisation communautaire demeure suspendu jusqu’à nouvel ordre. Nous poursuivons nos efforts pour réduire la propagation du COVID-19 en respectant les protocoles de sécurité et de l’éloignement physique.

Blogue

Un employé d’Énergie NB aide à secourir une concitoyenne du Nouveau-Brunswick

août 18 2020, 16:40

NB Power Employee Helps Rescue a Fellow New Brunswicker

Parfois, les héros portent des casques de chantier plutôt que des capes.

Terry Bass, chef de la construction chez Énergie NB, ne s’attendait certainement pas à faire partie d’une équipe de sauvetage lorsqu’il s’est rendu au travail un beau matin d’été. Terry travaillait aux côtés d’une équipe de la East Coast Powerline dans la forêt près d’Allardville. Avec l’aide d’un hélicoptère de la compagnie Vortex, ils travaillaient à des mises à niveau de la fiabilité dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Au sommet d’une tour de près de 25 mètres de haut (80 pieds), un membre de l’équipage a entendu quelqu’un appeler à l’aide. Ils criaient dans la direction du son et une femme criait en retour qu’elle était perdue dans les bois depuis des jours et qu’elle ne pouvait plus marcher.

Terry et le reste de l’équipe se sont mis à l’œuvre, en commençant le plan d’intervention d’urgence qu’ils apprennent avant chaque projet. Ils ont assuré la coordination avec Ambulance NB et la GRC avant de prendre place dans l’hélicoptère. Armée d’une planche dorsale et de fournitures médicales, l’équipe a été déposée près de la zone de sauvetage marécageuse.

« Les membres de l’équipe ont traversé de l’eau, de l’herbe, de la boue qui montaient jusqu’aux genoux et ont continué jusqu’à ce qu’ils la trouvent, a dit Terry. Étonnamment, elle a été capable de parler et avait un bon moral, mais elle n’était pas en mesure de s’en sortir toute seule. Nous avons travaillé ensemble pour la sortir du marais et l’amener sur la terre ferme. Ensuite, nous avons trouvé la route d’accès la plus proche et nous l’avons conduite à travers la forêt dense et les broussailles pendant que les ambulanciers s’occupaient de ses besoins. »

Après une randonnée d’environ 2,4 km, l’équipage a été étonné d’apprendre que c’était une femme de Saint-Isidore, portée disparue depuis près de deux semaines. La GRC et l’équipe de Recherche et sauvetage au sol la cherchaient.

« Je n’arrive pas à croire qu’elle est vivante, dit Terry. Elle dit qu’elle buvait de l’eau accumulée sur le feuillage et elle mangeait des baies trouvées au sol. Il est remarquable qu’elle s’en sorte aussi bien après une expérience aussi terrible. Nous sommes tous heureux d’avoir été au bon endroit — un endroit très isolé — pour être en mesure de l’aider à retourner chez elle. »

Terry et l’équipe ont aidé les premiers intervenants à amener la femme à une ambulance et elle a été transportée à l’hôpital, où elle a été traitée pour des blessures mineures. Elle est heureuse d’être de retour chez elle, grâce à l’héroïsme de notre équipe.

 Quiconque connaît Terry ne sera pas surpris d’apprendre qu’il a joué un rôle dans cette mission qui a sauvé des vies. Il a à cœur d’aider les autres et est un parfait exemple de ce que sont nos employés.

Chez Énergie NB, nous sommes fiers de nos employés qui sont au cœur de notre entreprise. Travaillant dans les communautés de notre grande province, nos employés servent les Néo-Brunswickois depuis plus de 100 ans.

Cette histoire est un exemple puissant de la façon dont une coïncidence parfaitement opportune, alliée au courage et au savoir-faire, peut changer la vie d’une personne.

Paul Thompson, expert nucléaire local, reçoit un prix pour sa contribution à l’industrie

juillet 21 2020, 10:03

Local nuclear expert Paul Thompson Receives Award for Industry Contributions

Qu’il s’agisse d’une présentation d’un dossier de sûreté à l’organisme de réglementation nucléaire ou d’une présentation aux enfants sur la façon dont l’énergie nucléaire est produite, Paul Thompson est à son affaire. La combinaison de ses vastes connaissances techniques, sa personnalité enjouée et son grand sens de l’humour font de lui l’un des experts les plus fiables de notre région en matière d’énergie nucléaire.

Au cours de sa carrière de plus de 40 ans, dont la majorité fut passée à la centrale nucléaire de Point Lepreau, Paul a apporté d’importantes contributions sur le plan technique et non technique à l’industrie nucléaire. Paul est un homme respecté par ses pairs pour sa passion pour la sécurité nucléaire et la gestion d’actifs nucléaires et il continue à être un élément précieux de l’équipe d’Énergie NB.

Depuis récemment, il est le lauréat du prix Harold A. Smith pour contribution exceptionnelle de la Société nucléaire canadienne (SNC) et de l’Association nucléaire canadienne (ANC) pour ses nombreuses contributions à l’industrie nucléaire canadienne. Le prix met de l’avant son travail dans le domaine de la sécurité nucléaire, de la prolongation de la durée de vie des centrales et du développement des petits réacteurs modulaires (PRM) avancés ici au Nouveau-Brunswick.

« C’est un véritable honneur d’être reconnu par mes pairs et c’est une leçon d’humilité pour moi de voir les lauréats actuels et passés, a déclaré Paul. Tout au long de ma carrière, j’ai eu la grande chance de travailler dans une industrie formidable au sein d’une entreprise aussi formidable. J’ai pu travailler sur des projets passionnants et intéressants aux côtés de nombreux experts en énergie. Comme on dit, ce n’est vraiment pas du travail si on aime son travail ! »

Paul a commencé son parcours dans le domaine nucléaire en obtenant son diplôme en mathématiques et ingénierie à l’Université Queen’s avec une spécialisation dans les domaines de la science thermique et du génie nucléaire.

Paul a dirigé avec succès de nombreuses équipes chez Énergie NB, notamment dans le domaine de la sécurité nucléaire, des affaires réglementaires, du plan d’intervention en cas d’urgence, de la sécurité, d’incendies et de programme d’amélioration du rendement. Un véritable esprit d’équipe, il a toujours trouvé le temps de soutenir d’autres projets et groupes de travail, tant au sein de l’entreprise que dans l’industrie.

Paul a également été un point de contact régulier avec la Commission canadienne de sûreté nucléaire lors de séances et de réunions. Il a été membre du conseil d’administration du Groupe des propriétaires de CANDU et du Centre de recherche sur l’énergie nucléaire, le laboratoire de recherches de l’Université du Nouveau-Brunswick. Il demeure un membre actif et un contributeur à la SNC en étant auteur et coauteur de plusieurs documents pour venir en aide à ses pairs. De plus, il a occupé le poste de président de la SNC à deux reprises et a participé à l’organisation de nombreuses conférences.

« Tout au long de mes années à Lepreau, l’un de mes principaux objectifs a toujours été de veiller à ce que nos valeurs de sécurité, de qualité, de diversité et d’innovation trouvent écho dans toutes les facettes du domaine nucléaire au Nouveau-Brunswick, explique Paul. En effet, je crois que l’équipe nucléaire dévouée de Point Lepreau fait preuve de ceci chaque jour. La collaboration, le travail d’équipe et l’expertise de mes pairs jouent un rôle important au succès quotidien de l’exploitation de la centrale ».

Plus récemment, avant de prendre sa retraite en 2019, Paul était l’agent nucléaire en chef adjoint. Paul n’a cessé d’être un élément essentiel de l’équipe en tant que conseiller stratégique principal chargé d’évaluer le développement des PRM avancés.

« Je crois que l’énergie nucléaire a un rôle essentiel à jouer dans notre vision d’une énergie durable pour les générations futures, souligne Paul. Le Nouveau-Brunswick est bien placé pour profiter de nouvelles possibilités grâce au savoir-faire de notre population et à l’atout considérable que nous avons à Point Lepreau ».

Les lauréats du Prix canadien pour contributions nucléaires exceptionnelles ont été nommés par leurs collègues, les membres de leur communauté et leurs pairs du secteur nucléaire pour leur leadership, leur dévouement et leur passion pour l’énergie nucléaire.

De plus amples informations sur les lauréats de cette année sont disponibles dans un communiqué de presse conjoint publié en juin.

Toute l’équipe d’Énergie NB tient à féliciter Paul pour ce prix bien mérité et pour sa remarquable carrière dans l’industrie nucléaire ici au Nouveau-Brunswick.

Kathleen Duguay reçoit un prix national en reconnaissance de sa contribution à l’éducation et à la communication dans le domaine nucléaire

juillet 7 2020, 11:44

Kathleen Duguay Receives National Award Recognizing her Contributions to Nuclear Education and Communication

Demandez à n’importe qui dans la communauté autour de la centrale nucléaire de Point Lepreau qui est la personne-ressource sur des questions au sujet de la centrale et 99 % vont vous diriger vers Kathleen Duguay.

À titre de chef des Affaires communautaires et du Protocole règlementaire nucléaire d’Énergie NB, elle est souvent le « visage » de la centrale et a favorisé de nombreuses relations importantes avec les résidents, les communautés des Premières nations et les parties prenantes des régions environnantes.

Kathleen a récemment reçu un prix national en éducation et communication de la Société nucléaire canadienne (CSN) et de l’Association nucléaire canadienne (ANC) en reconnaissance de sa carrière exceptionnelle.

Au cours de ses 32 années à Énergie NB, Kathleen a démontré un engagement soutenu et sans équivoque à l’éducation et la communication externe au sujet de l’énergie nucléaire et de l’exploitation de la centrale nucléaire de Point Lepreau. Son travail a permis de créer et d’entretenir « l’acceptabilité sociale » de la centrale. Grâce à sa capacité naturelle d’écouter activement et de créer des liens avec les gens, Kathleen a su donner un visage amical à la communauté nucléaire au Nouveau-Brunswick.

Son incroyable capacité à créer des relations avec une diversité de groupes et de personnes lui a permis de gagner la confiance et le respect, au fils des ans, de divers intervenants et titulaires de droit aux niveaux local, provincial, national et international, y compris les Premières nations, les groupes d’intérêts spéciaux, les communautés locales, le grand public, les travailleurs, les entrepreneurs, le gouvernement, les organismes de règlementation et les médias.

Kathleen est une chef de file dans l’industrie en matière de relations communautaires ayant cultivé des racines profondes partout au Nouveau-Brunswick. En étant transparente, fiable et accessible, elle a établi des relations durables avec tout le monde, du pêcheur de homards qui travaille dans les eaux près de Point Lepreau aux membres des communautés des Premières nations de tous les coins de la province.

La création d’un comité de liaison sur les relations communautaires à Point Lepreau est un excellent exemple de son engagement ferme envers la transparence et l’éducation en matière nucléaire. Au cours des 25 dernières années, le comité a servi comme véhicule d’échange d’information entre les communautés avoisinantes et la centrale. Le fait que Kathleen ait coprésidée ce comité pour plus de deux décennies est un exploit en soi.

« Veiller à ce que nos voisins sachent ce qui se passe à la centrale est l’une des plus importantes fonctions », déclare Kathleen. « Les relations que nous avons créées avec les membres du comité sont fondées sur la confiance, le respect et la transparence. Les membres savent qu’ils peuvent compter sur nous pour des mises à jour honnêtes et en temps opportun sur les choses qui leur tiennent à cœur. Grâce à ce comité et d’autres activités, nous démontrons notre responsabilité personnelle à l’égard de l’engagement communautaire. »

Le travail de Kathleen a joué un rôle important en apportant une perspective extérieure à l’industrie nucléaire, afin d’améliorer la prise de conscience et la compréhension, et en influençant la façon dont les affaires sont menées. Dans le cadre du programme de communication publique de Point Lepreau, elle a conçu plusieurs bulletins d’informations, brochures, documents ciblés à l’âge scolaire, mises à jour et vidéos qui mettent en valeur la centrale tout au long de son cycle de vie, en mettant fortement l’accent sur la sécurité des travailleurs, la communauté et l’environnement.

Pour plusieurs années, Kathleen était gestionnaire des relations avec les médias et porte-parole d’Énergie NB, partageant l’histoire de l’entreprise avec les médias locaux, provinciaux et nationaux. À ce titre, elle a aussi dirigé les efforts de communications et de relations communautaires pendant la mise à jour de la centrale nucléaire de Point Lepreau.

Elle a géré des programmes de relations communautaires pour d’autres initiatives et des projets d’Énergie NB partout dans la province. Kathleen n’est pas étrangère à l’intérieur de la centrale nucléaire puisqu’elle a commencé sa carrière à Point Lepreau, où elle a tenu le poste d’adjointe à la radioprotection et de la gestion du rendement humain. Elle est aussi une membre chevronnée de l’équipe d’intervention d’urgence du commandement des incidents de la centrale.

Néo-Brunswickoise jusqu’à la moelle, Kathleen est aussi une bénévole active dans sa communauté où elle a apporté ses habiletés en communication et son amour pour le Nouveau-Brunswick à toutes sortes d’initiatives importantes au profit de sa communauté.

Les lauréats des Prix canadiens pour contributions nucléaires exceptionnelles sont nommés par leurs collègues, les membres de leur communauté et des pairs dans le domaine nucléaire pour leadership, leur dévouement et leur passion pour l’énergie nucléaire. De plus amples renseignements sur les lauréats de cette année sont disponibles dans un communiqué conjoint publié en juin.

Tous les employés d’Énergie NB tiennent à féliciter Kathleen pour son prix bien mérité et pour sa carrière exceptionnelle au service des clients et de l’industrie.

Gaëtan Thomas reçoit un prix national pour sa contribution à l’avancement de l’énergie nucléaire

juin 29 2020, 15:06

Gaetan Thomas honoured with national award for contribution to advancement of nuclear energy

Gaëtan Thomas, ancien président-directeur général d’Énergie NB, a récemment reçu un prix national pour souligner son leadership à la centrale nucléaire de Point Lepreau et sa contribution au positionnement d’Énergie NB comme chef de file national dans la conception de petits réacteurs modulaires avancés (PRM).

Il a reçu le prix Ian McRae, qui est décerné chaque année par la Société nucléaire canadienne (CSN) et l’Association nucléaire canadienne (ANC), afin de reconnaître la contribution d’une personne à l’avancement général de l’énergie nucléaire au Canada par la gestion, l’administration, la médecine, la communication et les arts.

« J’ai toujours cru que l’excellence commence avec de l’amour et de la passion pour ce que vous faites, déclare monsieur Thomas. Je suis honoré de recevoir ce prix, mais je tiens à souligner le travail acharné, le leadership et l’expertise de centaines d’employés dévoués au secteur nucléaire d’Énergie NB qui ont contribué à faire du Nouveau-Brunswick un chef de file mondial dans l’industrie nucléaire. J’ai toujours été en faveur du travail d’équipe, car c’est au travail d’équipe que chacun doit ses plus grandes réalisations et que nous sommes devenus un chef de file dans notre domaine grâce aux Néo-Brunswickois qui travaillent tous les jours pour atteindre l’excellence ».

Tout au long de sa carrière de 38 ans chez Énergie NB, monsieur Thomas a fait progresser l’énergie nucléaire de plusieurs façons par le biais de différents rôles. Avant son mandat de 10 ans en tant que président-directeur général d’Énergie NB, il a occupé le poste de chef de l’Exploitation nucléaire et de vice-président Nucléaire. En 2008, il fut nommé président du conseil d’administration générale de l’Association mondiale des exploitants de centrales nucléaires (WANO) — Atlanta.

Au cours des dernières années, il a joué un rôle déterminant à positionner Énergie NB en tant que chef de file dans la conception et le déploiement de petits réacteurs modulaires avancés (PRM). Avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick, il a travaillé avec succès à encourager les investissements dans la technologie des PRM.

« Je suis très fier du travail accompli pendant mon séjour à Énergie NB pour faire du Nouveau-Brunswick un chef de file dans l’avenir de l’énergie nucléaire au Canada et ici au Nouveau-Brunswick, a déclaré monsieur Thomas. Les petits réacteurs modulaires sont la prochaine génération de technologie nucléaire grâce à leur capacité de produire une électricité à faibles émissions de carbone de manière sécuritaire, fiable et peu coûteuse. Ils offrent une grande flexibilité d’utilisation à l’intérieur du réseau électrique de la province ».

Il a mené son équipe tout au long de la réalisation de plusieurs grands projets, incluant la mise à neuf de Point Lepreau, en permettant de prolonger la vie utile de plus de 30 ans. En 2019, sous la gouverne de monsieur Thomas, la centrale de Point Lepreau a aussi atteint les normes les plus élevées de l’industrie selon les évaluations de l’Institute of Nuclear Power Operations (INPO).

La centrale de Point Lepreau et ses employés continuent de faire partie du tissu du Nouveau-Brunswick — vivant et travaillant dans les communautés partout dans la province, tout en stimulant l’économie et en produisant de l’énergie qui soutient la vie quotidienne du Nouveau-Brunswick.

Les lauréats des Prix canadiens pour contributions nucléaires exceptionnelles sont nommés par leurs collègues, les membres de leur communauté et des pairs dans le domaine nucléaire pour leadership, leur dévouement et leur passion pour l’énergie nucléaire.

De plus amples renseignements sur les lauréats de cette année sont disponibles dans un communiqué conjoint publié plus tôt ce mois-ci.

Toutes les personnes chez Énergie NB tiennent à féliciter monsieur Thomas pour son prix bien mérité et pour sa carrière exceptionnelle au service des clients et de l’industrie.

Des travaux à haute altitude visent à assurer la sécurité des oiseaux migrateurs

décembre 23 2019, 10:06

High flying work aims to keep migratory birds safe

Ce n'est pas tous les jours que vous vous trouvez en vol stationnaire à des centaines de mètres au-dessus du sol attaché sur le côté d'un hélicoptère.

Depuis deux semaines, cela fait partie des tâches d’un groupe de monteurs de lignes sous tension.

Quelle est cette tâche? L’installation de deux types de pare-oiseaux sur 25 km de lignes de transport de Memramcook à Sackville, au Nouveau-Brunswick. Le premier pare-oiseaux est jaune et enroulé que les monteurs de lignes sous tension installent sur des lignes de 138 kV. Le deuxième pare-oiseaux ressemble à une petite tente noire et jaune. Il est installé sur des lignes plus puissantes de 345 kV.

Lorsque les oiseaux migrateurs, comme les balbuzards, volent près des lignes électriques, ces pare-oiseaux les aident à mieux voir les lignes électriques. En installant les pare-oiseaux au point le plus élevé, nous pouvons détourner les oiseaux pour qu'ils survolent ces lignes.

Ce n’est pas une tâche facile. Mais l'équipe est hautement qualifiée et concentrée sur la tâche à accomplir. Ils sont attachés pour assurer leur sécurité lorsqu’ils installent les pare-oiseaux sur les lignes.

« Il faut un peu de temps pour s'y habituer, en particulier les cinq ou dix premières minutes, mais après cela, on fait tout simplement notre travail », explique Shawn Mackinnon, monteur de lignes de transport sous tension.

Le pilote a une main ferme pour maintenir l’hélicoptère aussi immobile que possible pour la sécurité du pilote et du monteur de lignes sous tension. Le talent et la précision du pilote font une grande différence. L’équipe d'Énergie NB félicite le pilote Mike Maurice de Vortex Helicopters qui était aux commandes.

« L'une des plus grandes surprises a été la taille de la plateforme sur laquelle nous étions installés. Elle n'est pas beaucoup plus grande que le hayon d’une camionnette,» a déclaré Mackinnon. « Mais vous vous y habituez. Les vents sont généralement forts sur les marais de Tantramar, mais nous avons eu de la chance, car les vents étaient calmes cette journée-là. Le courant descendant des rotors ne nous dérangeait pas. Ça n'aurait pas pu aller mieux.»

Voulez-vous voir à quoi ressemblent ces travaux vus du ciel? Vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous.

La semaine dernière, l'équipe a terminé l'installation de 3 200 pare-oiseaux en plus d'inspecter et d'entretenir 28 tours de transport. Faire ce travail par voie aérienne au lieu du sol minimise l'impact sur les terres humides, tout en permettant à l'équipe de travailler rapidement le long des lignes pour installer les pare-oiseaux.

Les autres monteurs de lignes sous tension qui ont travaillé sur le projet étaient Hunter Smith, Grant Donnelly et Jason McKellar. Notre surveillant Pat Daigle était satisfait du travail et a noté que les équipes ont vu des aigles à tête blanche, des aigles royaux et des balbuzards.

 

RSS

Commentaires récents

Messages récents

Archives

Catégories