Skip to main content
Cherchez Le menu
Blogue

Le départ de nos amis balbuzards pêcheurs

septembre 15 2022, 08:30

Saying farewell to our osprey friends

La fin de l’été approche, ce qui signifie que de nombreuses espèces d’oiseaux, dont le balbuzard pêcheur, s’envolent vers des cieux plus cléments. 

Énergie NB a adopté un plan de protection des oiseaux (PPA) afin de fournir de l’énergie sûre et fiable à ses clients tout en assurant la sécurité des populations de balbuzards pêcheurs. Le PPA est conçu pour protéger les oiseaux migrateurs en réduisant les interactions entre les oiseaux et l’équipement électrique. À cette fin, nous devons identifier les zones où la population de balbuzards pêcheurs est la plus importante et modifier nos structures au moyen de pièces plus sûres. Le PPA fournit également des directives aux équipes d’entretien sur la façon d’éviter les oiseaux et, le cas échéant, de travailler à proximité de leurs nids actifs. 

Dans les cas où les nids constituent une menace immédiate pour la fiabilité électrique, les biologistes du ministère des Ressources naturelles et Développement de l’énergie nous aident à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de perturber ou de détruire un nid pendant que nous nous efforçons de maintenir le courant. Aujourd’hui, plus de 300 nids actifs se trouvent sur le réseau électrique ou sur des plateformes installées par Énergie NB. Nous travaillons toujours en étroite collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et du Développement de l’énergie dans les situations où un nid actif doit être coupé ou déplacé vers une plateforme pour des raisons de sécurité ou de fiabilité. 

Au printemps dernier, Énergie NB a installé une caméra pour les balbuzards pêcheurs au parc Hazen, à Oromocto, où se trouve l’une de ces plateformes de nidification. Nous avons eu le plaisir de voir un balbuzard faire son nid, couver deux œufs et voir deux bébés balbuzards grandir et s’épanouir dans leur nid. Vous pouvez consulter la diffusion de la caméra en ligne ici pour voir le départ des oiseaux. Restez à l’écoute au printemps prochain pour leur retour.  Ils sont très actifs ces temps-ci, vous pourrez peut-être les observer !

Voilà quelques exemples dont nous travaillons avec les Néo-Brunswickois en vue de préserver la beauté naturelle de notre province pour les années à venir. Cliquez ici pour visiter notre nouvelle page sur l’environnement, où vous pouvez découvrir les mesures que nous prenons pour préserver l’environnement, réduire nos émissions, et atténuer les effets du changement climatique au moyen de l’efficacité énergétique. 

Une employée des services d’efficacité énergétique reçoit un prix pour son leadership

septembre 9 2022, 12:43

Efficiency Employee Recognized for Leadership

Diane Spencer, responsable de l’efficacité énergétique résidentielle d’Énergie NB, a reçu la plus grande distinction de l’Association canadienne des constructeurs d’habitations (ACCH) : le prix Hall of Honour.

Le prix Hall of Honour est décerné à un membre de l’ACCH pour souligner sa contribution extraordinaire à l’Association ou au secteur de la construction résidentielle du Nouveau-Brunswick.

Le prix Hall of Honour est habituellement réservé aux anciens présidents de l’ACCH, et il est donc d’autant plus impressionnant que Diane reçoive cet honneur !

Diane est désormais une passionnée de tout ce qui est efficacité énergétique, mais sa carrière a débuté dans un autre domaine du secteur énergétique.

Depuis 2001, Diane travaille chez Énergie NB, où elle a commencé sa carrière dans le service de sécurité du réacteur à la centrale nucléaire de Point Lepreau. En 2016, Diane est devenue responsable du programme d’efficacité énergétique résidentielle et gère le Programme éconergétique pour les maisons et le Programme éconergétique pour les nouvelles maisons.

Lorsqu’elle a rejoint l’équipe de l’efficacité énergétique, Diane a quitté les coulisses pour un rôle plus axé sur le client. L’équipe aide les Néo-Brunswickois à réaliser des économies d’énergie et à améliorer leur qualité de vie.

Depuis 2016, Diane, l’équipe de l’efficacité énergétique et l’ACCH offrent une formation sur l’efficacité énergétique aux constructeurs, aux conseillers en énergie, aux entrepreneurs en chauffage et en ventilation, aux responsables de bâtiments, aux agents immobiliers et aux clients du secteur de la construction résidentielle.

« Depuis l’arrivée de Diane, nous avons constaté une différence remarquable dans notre travail avec les constructeurs d’habitations, a déclaré Claudia Simmonds, directrice générale de la section du Nouveau-Brunswick de l’ACCH. Voilà pourquoi elle a été choisie pour ce prix. Grâce à son enthousiasme et à sa collaboration, elle a changé le cours des choses ».

Diane, qui habite à Saint John avec sa famille, est heureuse de recevoir ce prix.

« L’efficacité énergétique est avantageuse pour l’environnement puisqu’elle permet de réduire la consommation énergétique. Elle est également avantageuse pour les Néo-Brunswickois puisqu’elle permet de réduire leurs factures, d’améliorer le confort de leur maison et de réaliser des économies, a déclaré Diane. Je suis toujours enthousiaste à l’idée de ce que nous pouvons accomplir ensemble pour faire avancer l’efficacité énergétique résidentielle dans cette province. Nous améliorons la vie des gens aujourd’hui et pour les générations futures ».

Nous sommes très fiers des accomplissements de Diane tout au long de sa carrière et nous sommes impatients de découvrir ses prochaines réalisations. Félicitations Diane !

Les VÉ dynamisent les Néo-Brunswickois

août 12 2022, 08:30

New Brunswickers energized by EVs

Au début de l’été, nous nous sommes associés à Plug'n Drive pour donner la chance aux Néo-Brunswickois de faire l’essai d’un véhicule électrique (VÉ).

L’idée qui sous-tend notre tournée « Essai de conduite d’un VÉ » est très simple : il s’agit de donner la chance à cinq communautés du Nouveau-Brunswick de rencontrer des conducteurs de véhicules électriques de la région et de prendre le volant pour en faire l’essai.

Voici quelques-uns des commentaires des conducteurs :

« Excellent ! »

« Très intéressant ! » 

« Génial ! » 

« Formidable ! » 

Pour la plupart des participants, la tournée « Essai de conduite d’un VÉ » était la première fois qu’ils montaient dans un véhicule électrique, voire la première fois qu’ils en conduisaient un.

Les possibilités d’essais de conduite des VÉ étaient nombreuses ! Que vous souhaitiez faire l’essai de la Tesla Model 3, la Hyundai IONIQ 5 Electric, la Volvo XC40 Recharge ou la Chevrolet Bolt, il y en avait pour tous les goûts.

Outre les essais de conduite, la remorque mobile d’éducation sur les véhicules électriques de Plug'n Drive était une véritable attraction en raison de ses affichages interactifs et des ambassadeurs de VÉ qui étaient prêts à répondre à toute question concernant les VÉ.

La tournée a eu lieu à Saint John, Fredericton, Riverview, Bathurst et Grand-Sault, et a duré du jeudi au dimanche dans chaque communauté.

Luc Roberge et son fils Simon, de Grand-Sault, ont fait l’essai de la IONIQ 5 et de la XC40. Ils ont constaté que les véhicules étaient « puissants et silencieux » et les ont amenés à envisager l’achat d’un véhicule électrique dans l’avenir.

« L’essai de conduite était génial, a déclaré Luc. Ce que j’aime particulièrement avec les VÉ, ce sont les freins qui sont moins nécessaires ». En effet, le freinage par récupération permet de récupérer l’énergie cinétique du véhicule et d’utiliser celle-ci pour faire ralentir le VÉ. Cela se traduit également par une diminution de l’usure de vos freins et une plus grande puissance de freinage.

Dans chaque communauté, il y a eu une forte participation et un niveau d’engagement élevé, ainsi que de nombreuses questions de la part des Néo-Brunswickois intéressés. Dans l’ensemble, 600 essais de conduite ont eu lieu et les commentaires sur l’expérience ont été très positifs.

Sarah Sherman est une fière propriétaire de VÉ de Fosterville, Nouveau-Brunswick. À titre d’ambassadrice locale de VÉ de Plug'n Drive, elle a eu le plaisir de rencontrer des Néo-Brunswickois lors d’essais de conduite à Fredericton et à Riverview et serais très heureuse d’y participer à nouveau dans l’avenir.

« Ces événements ont été un excellent moyen de dissiper les mythes et les idées fausses sur les VÉ et de me renseigner davantage en tant que nouveau propriétaire de VÉ, a déclaré Sarah. Lors d’un événement, un couple était indécis quant à l’achat d’un VÉ. Lorsqu’ils sont partis, ils étaient tous deux convaincus et comptaient en commander un. Un autre monsieur a été tellement impressionné que sa conjointe et lui sont revenus à quatre reprises dans la même journée et ont passé une commande pour la Chevy Bolt le jour même !».

Chaque fin de semaine, des employés d’Énergie NB se sont joints à la tournée pour partager de l’information sur le réseau branché et le programme NBranché, le programme d’encouragement pour les véhicules électriques du Nouveau-Brunswick.

La tournée « Essai de conduite d’un VÉ » a été organisée par de généreux propriétaires de sites locaux. Ces événements ont connu un succès grâce au soutien de la TD Station, du Capital Exhibit Centre, du Sobeys de Riverview, de l’hôtel Atlantic Host Inn et du Centre E.&P. Sénéchal.

Nous sommes très heureux des commentaires positifs suscités par cette tournée et nous comptons organiser d’autres événements similaires à l’avenir. L’avenir est électrique !

Une employée autochtone partage son talent avec les Néo-Brunswickois

juin 21 2022, 10:01

Indigenous employee shares her talent with New Brunswickers

Ce qui a commencé par une curiosité pour les tambours et les chants traditionnels des Premières Nations a fait vivre à Krista Paul des aventures auxquelles elle ne s’attendait pas.

Krista fait partie de l’équipe des Communications de l’entreprise depuis le printemps 2021 et est un fier membre de la Première Nation de St. Mary’s.

Son nom malécite traditionnel est Mehkwekek Wissekonosotowi-ehpit, qui signifie « Femme au châle rouge ». Et en 2016, elle a fondé Pokəholakənəl Witsehkehsolticik - Sisters of the Drum, un groupe de tambours malécite entièrement féminin.

« Lorsque j’ai vu des femmes âgées chanter et jouer du tambour avec passion pour la première fois, j’étais émerveillée, a déclaré Krista. Je savais que je voulais faire partie de cela, mais je n’étais décidément pas une chanteuse ! ».

Après avoir passé quelque temps à chercher un groupe auquel se joindre, Krista a lancé un appel sur Facebook en 2016 pour savoir si d’autres femmes locales étaient intéressées par la création d’un groupe. Elle a été surprise lorsque 27 femmes de tous âges se sont présentées. Certaines connaissaient bien le malécite, et d’autres seulement quelques phrases.

Elles ont commencé à se réunir chaque semaine et à apprendre elles-mêmes des chansons avec l’aide de disques compacts et beaucoup de patience. Elles écoutaient des chansons d’artistes comme l’aînée Dr Maggie Paul et les Negootgook Drummers de Tobique sans cesse, reproduisant les sons et le rythme.

Le tambour représente les battements de cœur d’une mère. Krista dit que c’est la raison pour laquelle on se sent si connecté et si émotif quand on l’entend ; on est ramené dans le ventre de sa mère. La forme circulaire du tambour représente les liens des uns avec les autres, et le cerceau de cèdre et la peau d’animal indiquent le lien des Premières Nations avec la terre et les animaux. Krista possède maintenant quatre tambours, dont un fabriqué par sa sœur dans le cadre d’un cours culturel. Le matériau utilisé crée des sons différents selon l’épaisseur - du wapiti au cerf et à l’orignal. 

Le groupe a continué à pratiquer, devenant de plus en plus confiant et connecté. La première fois qu’ils ont joué en public, c’était en 2017, lors de l’événement Take Back the Night à Fredericton. Cet événement fait partie d’un mouvement mondial de lutte contre la violence sexuelle ; une cause qui passionne particulièrement Krista.

« La violence contre les femmes, en particulier les femmes autochtones, est quelque chose que nous ne pouvons pas laisser continuer, a déclaré Krista. Marcher dans les rues avec d’autres femmes, en chantant de tout notre cœur avec nos tambours, a été une expérience magique. »

Par la suite, le nom de Pokəholakənəl Witsehkehsolticik s’est rapidement répandu, ce qui leur a permis de participer à de nombreux spectacles, tant à des funérailles qu’à des événements de grande envergure.

Depuis que le groupe a commencé à faire des spectacles, il a connu quelques grands moments, notamment :

  • l’ouverture du discours sur l’état de la province en 2017 ;
  • la nomination pour l’artiste autochtone de l’année aux prix de Musique NB en 2022 ;
  • la participation à Drums Across Canada 2021, qui a été diffusé en direct depuis cinq communautés ;
  • la participation à l’événement du Jour du traité de Wolastoq en 2022 ;
  • la possibilité de chanter avec Jeremy Dutcher lors de la célébration des 20 ans de danse de l’Atlantic Ballet.

Krista a déclaré que le soutien et la fanfare ont été surprenants et excitants. Elle aime particulièrement interagir avec les enfants pour partager sa culture et leur faire découvrir la musique. Elle ne s’attendait pas, au moment de la création du groupe, à ce qu’elle et sa sœur deviennent des modèles et des leaders de la communauté.

« Notre groupe est la preuve que lorsqu’un groupe de femmes mettent leur esprit en commun, elles peuvent tout accomplir, a déclaré Krista. Nous sommes devenues des sœurs et nous sommes davantage liées à notre culture ; de la langue et de l’histoire à la tradition et au chant. Le tambour m’a donné l’occasion de trouver un endroit auquel j’appartiens. C’est une leçon d’humilité et c’est tellement gratifiant. »

Trois points importants à retenir de la conférence « Dynamiser l’efficacité énergétique » 2022

juin 17 2022, 10:03

Three Takeaways from the 2022 Energizing Efficiency Conference

La conférence « Dynamiser l’efficacité énergétique » d’Énergie NB a fait un retour en force la semaine dernière à la suite d’une interruption de trois ans en raison des restrictions imposées par la pandémie.

Cette année, l’événement a eu lieu les 7 et 8 juin au Centre des congrès de Saint John. Plus de 280 personnes ont assisté à la conférence et au repas, et ont représenté divers types d’entreprises, d’organisations et de centres d’éducation.

Qu’il s’agisse de services publics municipaux, d’organisations de services d’efficacité énergétique, d’entreprises technologiques ou d’organismes à but non lucratif, il y avait des participants de tous les secteurs, ce qui a donné lieu à des conversations et à des idées intéressantes.

Voici nos trois points les plus importants à retenir de la conférence :

  1. Réseautage

    Pour de nombreux participants, il s’agissait de leur premier grand événement en personne depuis des années. Les participants ont manifesté leur enthousiasme d’être réunis dans une même pièce plutôt que d’assister à une réunion virtuelle comme c’est souvent le cas aujourd’hui. Il y a eu une foule d’occasions de réseautage ; certains participants ont fait connaissance pour la première fois, tandis que d’autres ont eu l’occasion de renouer des liens et de faire des retrouvailles après quelques années de séparation.

    Outre l’échange habituel de cartes professionnelles et de poignées de main, nous avons également constaté que de nombreuses connexions numériques ont été établies grâce à notre application de la conférence et à LinkedIn.

    Un participant a déclaré que le premier matin de la conférence lui donnait l’impression d’être un premier jour d’école puisque tous les participants tentaient de se souvenir de l’étiquette sociale après une longue interruption. Les participants qui ont ressenti le trac du premier jour ont rapidement dissipé ce sentiment lorsqu’ils se sont plongés dans un programme complet de discours et de séances en petits groupes.

  1. Apprentissage

    Les conférenciers et l’information partagée étaient de premier ordre. Plusieurs participants ont affirmé que la conférence « Dynamiser l’efficacité énergétique » était comparable ou supérieure à toutes celles auxquelles ils avaient participé.

    Il y en avait pour tous les goûts, avec un programme complet permettant aux participants d’adapter leur expérience à leurs connaissances et à leurs intérêts. Il y a eu deux conférenciers principaux : Nino Di Cara, président et fondateur d’Electric Autonomy Canada, a abordé l’avenir du transport au Canada, tandis que Mark Jewell, président de Selling Energy, a abordé le thème « Dynamiser l’efficacité énergétique » en faisant appel au professionnel de la vente en soi.

    Au cours de cet événement de deux jours, des spécialistes chevronnés ont partagé leurs connaissances et leurs points de vue sur des questions comme l’aide aux propriétaires à faible revenu, l’évolution du code du bâtiment, les projets de construction durable pour les Premières Nations et la gestion des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation.

    Un thème commun a été abordé tout au long des séances : les nombreuses raisons pour lesquelles les gens doivent se soucier de l’efficacité énergétique, notamment le changement climatique, les économies de coûts, le confort, la productivité, la sécurité et le leadership environnemental. 

    Les véhicules électriques ont également été un sujet abordé par tous, aussi bien la Tesla garée dans l’espace du salon que les essais de conduite proposés dans le cadre de notre événement avec Plug'n Drive à la Station TD.

  1. Collaboration

    Le point le plus marquant est la collaboration entre tous les participants à la conférence. Les participants au Centre des congrès ont été témoins de moments de réflexion, alors que des personnes se sont réunies et ont découvert comment elles pouvaient collaborer pour atteindre des objectifs communs.

    Les participants ont quitté les séances inspirés et débordants d’enthousiasme sur la façon dont ils pourraient mettre à profit ce qu’ils ont appris et les liens qu’ils ont établis au sein de leur organisation pour aider encore plus de Néo-Brunswickois.

    Même dans le cadre de la période de questions et de réponses suivie par les présentations, des idées de projets et de recherches ont été proposées, ce qui montre qu’en réunissant des personnes passionnées, on peut réaliser de véritables exploits.

Tracey Somers, responsable de la conférence, est très heureuse des commentaires que nous avons reçus de la part des participants.

« Le fait de pouvoir offrir une expérience de conférence de première classe ici au Nouveau-Brunswick est une grande fierté pour nous, souligne Tracey. La conférence a pour objectif de rassembler les leaders en matière d’énergie et de communauté afin d’aider les Néo-Brunswickois à réaliser des économies d’énergie, à protéger l’environnement et à stimuler notre économie ».

Des plans sont déjà en cours pour la conférence de 2023. Si vous avez des idées de sujets ou de conférenciers, veuillez communiquer avec nous.

 

Un grand merci aux commanditaires de la conférence :

 

Commanditaires platine

Commanditaires or

 

Commanditaires argent

Commanditaires bronze

Commanditaire de l’application de la conférence

 

RSS

Commentaires récents

Messages récents

Archives

Catégories