Skip to main content
Cherchez Le menu

Mise à jour COVID-19: Dans le cadre de l’exécution de tous les programmes d'efficacité énergétique, votre santé et sécurité sont notre priorité. En savoir plus.

Blogue

Renseignements sur cinq types d'isolation pour économiser de l'énergie à la maison

septembre 7 2018, 11:25

5 types of insulation you need to know to save energy at home

En ce qui concerne les améliorations d’efficacité énergétique, l'isolation de votre maison offre le meilleur retour sur investissement. Environ 50 pour cent de la consommation énergétique d’une maison moyenne au Nouveau-Brunswick est consacrée au chauffage. Seulement six pour cent du parc de logements au Nouveau-Brunswick est isolé conformément aux normes actuelles du Code national du bâtiment. Choisir le bon type d'isolation pour vos rénovations de maison vous aidera à économiser de l'énergie pendant les saisons de chauffage et de climatisation. Voici des renseignements sur cinq types d'isolation qui vont vous aider à économiser de l'énergie à la maison.

Comment fonctionne l'isolation

Lorsque nous chauffons ou refroidissons nos maisons, et que celles-ci ne sont pas bien isolées, elles deviennent moins confortables car la chaleur trouve des moyens de s’échapper (en hiver) et d’entrer (en été). L'isolation crée une barrière entre l'intérieur et l'extérieur de votre maison pour ralentir l’entrée ou la sortie de la chaleur.

Lors des améliorations de l'isolation de votre maison, vérifiez la valeur R de l’isolation. La valeur R varie en fonction du type, de la densité et de l'épaisseur du matériau utilisé. Plus la valeur R est élevée, meilleure sera son rendement.

Types d'isolation pour la maison

  1. Isolation soufflée   
    Ce type d’isolation est généralement composé de fibre de verre ou de papier recyclé (appelé cellulose). Il est soufflé ou vaporisé en place et est idéal pour les endroits difficiles à atteindre tels que les greniers et les cavités murales. 



  2. Matelas isolants  
    Sections d'isolant en fibre de verre ou en laine de roche. Peut être utilisé sous les planchers, dans les murs, les greniers et les plafonds. 



  3. Rouleaux d'isolation
    Semblable aux matelas isolants, mais ils sont plus longs, généralement de 20 à 40 pieds. Ce type d'isolation est idéal pour les greniers, les planchers et autres grandes superficies.  



  4. Panneaux isolants en mousse
    Ce type d'isolation se présente sous la forme de panneaux rigides en polystyrène et polyuréthane. Il peut être utilisé pour isoler presque n'importe quelle partie de votre maison, en particulier les murs extérieurs sous le revêtement de la maison.  


    Source: Brennan Builders


  5. Isolant en mousse à vaporiser
    Vous pouvez utiliser de la mousse vaporisée au latex ou au polyuréthane, soit avec une canette, pour sceller les portes et les fenêtres, soit avec de l’équipement spécial pour les endroits tels que les sous-sols et les vides sanitaires. 

De combien d'isolation ai-je besoin?

La meilleure façon de déterminer la quantité d’isolant que vous devez ajouter à votre maison est de faire appel à un conseiller en efficacité énergétique agréé pour effectuer une évaluation énergétique. Vous pouvez vous inscrire pour une évaluation énergétique de votre maison dans le cadre de notre Programme éconergétique pour les maisons. Vous pourriez également recevoir des incitatifs pour améliorer l’isolation de votre maison.

Nous vous recommandons d’améliorer l’isolation de votre maison pour atteindre les valeurs R suivantes afin de rendre votre maison plus confortable et économiser sur vos factures.

  • Grenier : R-60
  • Plafond incliné / cathédrale : R-30
  • Murs extérieurs / principaux: R-30
  • Murs de sous-sol / vide sanitaire: R-30

L'isolation est-elle la prochaine amélioration sur votre liste de rénovations? Veuillez nous en faire part dans la section des commentaires ci-dessous!

 

 

 

Les employés de Lepreau ont amassé 2 850 $ pour le Bobby’s Hospice, dans la grande région de Saint John

septembre 7 2018, 10:10

Lepreau employees raise $2,850 for Bobby’s Hospice of Greater Saint John

Le 4e tournoi annuel de balle lente à la mémoire de Doug Wallace a eu lieu le 11 août à Saint John. Ce tournoi de est une initiative de collecte de fonds organisé par le personnel de la centrale nucléaire de Point Lepreau à la mémoire de Doug Wallace, membre syndical bien connu et employé de longue date chez Énergie NB.

Huit équipes composées d’employés d’Énergie NB et de membres de la communauté ont participé au tournoi, amassant un total de 2 850 dollars pour Bobby’s Hospice dans la région du Grand Saint John.

L’équipe de Protection a remporté le tournoi et l'équipe d’Exploitation a terminé en deuxième place.

L’équipe de Protection a remporté le tournoi - Rangée arrière de gauche à droite: Anna-Marie Adams, Keith Garnett, Dylan Jones, Vinnie Hosford, Shannon Tapper, Chris Dempsey, Vance Crozier Rangée du bas de gauche à droite : Katrina MacKinnon, Joe Mahoney, Litsa Dares, Keri Savoie​

 

 

L'équipe d’Exploitation a terminé en deuxième place -Rangée arrière de gauche à droite: Glen Beers, Carolyn Davis, Ted McWilliams, Marc Myles, Darren Logan, Ashley Logan, Dwayne Logan Rangée du bas de gauche à droite: Katelyn Denton, Randy O'Donnell, Amy Raynes et à l’avant plan le préposé aux bâtons Nicholas O'Donnell (9) Absents : Preston Boulos, Randy Davis​

 

Les employés d’Énergie NB, Randy O’Donnell et Adrice Bordage, ont organisé le tournoi.  « Nous sommes très fiers d’avoir organisé cet événement et nous sommes impatients de le refaire l’année prochaine», a déclaré Randy.

Bobby's Hospice est un foyer de soins palliatifs qui offre des soins médicaux 24 heures par jour et soutien les personnes atteintes d'une maladie en phase terminale, ainsi que les personnes qui ont perdu un être cher.​

Pourquoi les ampoules à DEL clignotent-elles ? Comment les en empêcher ?

juin 28 2018, 15:42

Why LED’s flicker- and how to stop it

Avez-vous déjà installé une ampoule à DEL qui s’est ensuite mise à clignoter ? Vous n’êtes pas seul.
Les luminaires/ampoules à DEL fonctionnent au moyen de conduit électronique, dont certains sont plus susceptibles que d’autres à faire du bruit selon la qualité (variation de la tension).

Alors, qu’est-ce qui cause le clignotement ? Les raisons sont nombreuses. La cause la plus courante du clignotement des ampoules à DEL est la variation de la tension du câblage de votre maison.

Lorsque les charges électriques dans votre maison sont allumées et éteintes, elles créent une variation de la tension, ce qui peut parfois faire clignoter les ampoules à DEL.

D’autres facteurs peuvent toutefois faire clignoter les ampoules à DEL. En voici quelques-uns :

  1. Courant de démarrage des électroménagers

    Certains électroménagers ont besoin de plus d’énergie pour démarrer. Le courant de démarrage de certains électroménagers peut causer une chute de tension ; si des lumières sont allumées sur le même circuit, il se peut qu’elles clignotent. C’est le cas pour de nombreux types d’éclairage, y compris l’éclairage à DEL.

    Les électroménagers, tels que le réfrigérateur, le poêle, la laveuse et la sécheuse, devraient être sur un différent agent interrupteur. Si ce n’est pas le cas, un électricien certifié doit venir examiner plus loin le câblage.

  2. Câble ou ampoule desserrés

    Un autre facteur qui peut contribuer au clignotement d’ampoules à DEL est une ampoule desserrée ou un fil mal branché au circuit. C’est facile à corriger. Essayez d’abord de serrer l’ampoule. S’il y a beaucoup de poussière dans le luminaire, soufflez-y pour enlever la poussière avant de replacer l’ampoule.Il se peut également qu’il ait un câble desserré au point de connexion du luminaire. Si c’est le cas, un électricien certifié devra couper l’alimentation au luminaire pour resserrer le câble. Si plusieurs ampoules clignotent en même temps, l’électricien devra examiner le panneau ou la boîte de raccordement pour s’assurer que toutes les connexions sont bien sécurisées. Compatibilité du gradateur

  3. Certains gradateurs nouveaux ou existants peuvent ne pas être compatibles avec les ampoules à DEL.

    Il se peut également que vous ayez installé une ampoule non réglable dans un luminaire réglable. Assurez-vous de bien lire l’étiquette des ampoules et des luminaires, et d’avoir une ampoule convenable. Les gradateurs peuvent aussi avoir un nombre de Watts différent, selon le type d’éclairage (DEL, incandescence, etc.). Selon le nombre de Watts de chaque ampoule, cela peut avoir un effet sur le nombre de luminaires sur un gradateur. Le regroupement de gradateurs ou d’interrupteurs dans une même boîte peut également diminuer le nombre de Watts que peut gérer un gradateur de façon sûre. En se référant au Code canadien de l’électricité, un électricien certifié saura déterminer la charge permise.

    Lorsque vous remplacez les ampoules dans votre maison, assurez-vous de vous procurer des ampoules à DEL certifiées ENERGY STAR® à haut rendement avec une certification reconnue.

 

Devenez un expert en efficacité énergétique grâce au Rapport d’énergie à domicile d’Énergie NB

juin 7 2018, 11:08

How Your NB Power Home Energy Report Can Make You An Efficiency Expert

« L’énergie la moins dispendieuse est l’énergie dont on ne se sert pas » : voilà un bon mantra à se répéter lorsque l’on commence un régime énergétique, ou que l’on adopte l’efficacité énergétique, peu importe ce que vous voulez l’appeler.
Mon mari et moi suivons un régime énergétique depuis quelque temps. Pour des raisons environnementales et économiques, nous sommes très conscients de l’énergie que nous consommons et nous nous efforçons d’en consommer le moins possible.

Nous faisions du progrès… ou du moins, c’est ce que nous pensions. En ce qui concerne notre réduction d’énergie, nous avions adopté une mentalité « je me soucis, donc je suis » - je me soucis de l’environnement, donc je suis en train de consommer moins que les autres.

C’est à ce moment que nous avons reçu notre premier Rapport d’énergie à domicile.

Le Rapport d’énergie à domicile est une initiative d’Énergie NB qui vise à aider les Néo-Brunswickois à consommer moins d’énergie. L’idée derrière cette initiative est que les gens qui comprennent la façon dont leur consommation d’énergie se compare à celle de leurs voisins sont plus portés à prendre des mesures pour la réduire.

Pour nous, c’était plus que ça. Sans point de référence pour notre consommation d’énergie, mon mari et moi aurions pu passer des années à croire que nous étions dans la « zone verte » et que nous avions atteint notre capacité de réduction d’énergie pour notre maison. Or, selon notre rapport d’énergie, nous nous situons à peu près « au milieu » comparativement aux maisons semblables dans les environs.

Grâce au Rapport d’énergie à domicile d’Énergie NB, nous avons été confrontés à la réalité. Le Rapport est également une bonne source d’information et de conseils pour notre parcours de réduction d’énergie à domicile.
Selon moi, l’outil en ligne est le plus utile. La version papier que nous recevons par courrier n’est qu’un simple aperçu, tandis que le rapport en ligne est plus détaillé.

Pour ceux qui souhaitent réduire leur consommation d’énergie à domicile, que ce soit pour des raisons financières ou environnementales, voici les sections de l’outil en ligne que j’ai trouvé les plus utiles.

Sous l’onglet « Ma consommation d’énergie », vous pourrez voir les détails de votre consommation d’énergie et les parties de votre maison qui consomment le plus d’énergie, et vous pourrez comparer vos factures d’un mois à l’autre ou d’une année à l’autre. Pour moi, l’outil de comparaison est le plus utile. L’outil tient compte du nombre de jours de facturation et des conditions météorologiques afin de fournir une comparaison précise de votre consommation mensuelle. Vous pouvez alors cibler des comportements ou des activités pour économiser (ou ne pas économiser) chaque mois.

 

Chaque étape offre des façons de réduire sa consommation, y compris cinq conseils personnalisés d’économiser de l’énergie (p.ex. réduire le temps des douches, veiller à ce que le réfrigérateur soit bien étanche, etc.). Bien que certains conseils puissent sembler comme le bon sens (p.ex. éteindre les lumières lorsque l’on quitte une pièce), il est bon de se le faire rappeler de temps en temps.

Les clients qui se servent de l’outil en ligne peuvent apprécier sa valeur. L’outil nous encourage et nous rappelle que nous pouvons toujours en faire plus en matière d’économie d’énergie.


Pour profiter pleinement du Rapport d’énergie à domicile, visitez www.énergienb.com/rapporténergiedomicile pour créer le profil de votre maison. Lorsque vous aurez créé un profil, vous aurez accès à des conseils d’économie d’énergie pour votre domicile. Les données recueillies portent sur votre maison, notamment le nombre de personnes qui habitent dans votre maison, la taille de votre maison (en pieds carrés), le type d’ampoules que vous utilisez, la façon dont vous chauffez votre maison, l’âge de votre système de chauffage, le nombre et la taille des congélateurs, le type de carburant de votre chauffe-eau, le type d’appareils électroniques dont vous vous servez, etc.


(Les renseignements fournis nous permettent d’effectuer une comparaison plus précise et de vous fournir des conseils d’économie d’énergie plus personnalisés selon votre consommation).

Il ne faut pas s’attendre que les taux vont réduire de façon considérable – ce n’est pas aujourd’hui un objectif réalisable. Il faut plutôt se concentrer sur les objectifs réalisables et sur lesquels nous exerçons un contrôle, comme réduire sa consommation d’énergie. Si votre objectif est de réduire votre consommation d’énergie, le Rapport d’énergie à domicile pourrait vous être très utile.

 

 

Bridget Oland est une blogueuse sur l’énergie verte qui habite à Rothesay. Elle est passionnée du mode de vie durable, du jardinage, et elle adore passer du temps avec ses deux enfants.

Comment fonctionnent les centrales hydroélectriques au fil de l'eau pendant la crue printanière

mai 1 2018, 13:41

How run-of-the-river stations work during the spring freshet

Les installations hydroélectriques d’Énergie NB sont situées sur le réseau hydrographique de la rivière Saint-Jean. Ce sont des installations « au fil de l’eau » avec une faible capacité de stockage. Le stockage de l’eau est mesuré en heures, contrairement aux installations plus grandes comme Churchill Falls au Labrador qui peut stocker de l’eau pendant des mois. L’eau en amont du barrage est stockée dans le bassin d’amont et doit être utilisée pour produire de l’électricité à ce moment-là et le surplus d’eau doit être évacué. En termes simples, l’eau qui s’écoule dans le bassin d’amont doit continuer son parcours et s’écouler dans la rivière.

Lorsque la centrale hydroélectrique de Mactaquac fonctionne au maximum de sa capacité, 80 000 pieds cubes d’eau par seconde s’écoulent dans ses turbines. L’eau de surplus doit passer à travers les évacuateurs. En 2018 , le débit de la rivière Saint-Jean à la centrale hydroélectrique de Mactaquac était d’environ 300 000 pieds cubes par seconde. Par conséquent, l’eau à la centrale hydroélectrique traverse les évacuateurs.

Lorsque le débit de la rivière est élevé et dépasse la capacité de production d’électricité de la centrale hydroélectrique, l’eau qui entre doit être évacuée immédiatement pour maintenir une pente adéquate dans le bassin d’amont afin de permettre à la rivière de s’écouler en aval.

Essentiellement, la rivière retourne à son état naturel lorsque le débit de la rivière est élevé. Afin de maintenir le débit naturel de la rivière et permettre à l’eau de traverser les installations en toute sécurité, Énergie NB doit suivre des lignes directrices très précises.

L’eau s’écoule naturellement sur une pente descendante. Lorsque le débit d’eau est élevé, nous devons assurer une pente adéquate sur la rivière ou le bassin d’amont afin de permettre à la rivière de reprendre son débit naturel. Pour ce faire, Énergie NB abaisse le niveau du bassin d’amont de Mactaquac afin de maintenir cette pente, permettant ainsi à la rivière de reprendre son débit naturel. Lorsque le débit de la rivière diminue, le niveau du bassin d’amont revient à son niveau normal.

 

 

Dans la partie inférieure du bassin fluvial de la rivière Saint-Jean, les chutes réversibles de Saint John créent une barrière naturelle dans le réseau hydrographique qui est essentiellement l’extrémité la plus étroite de l’entonnoir. Étant donné que le débit actuel de la rivière est supérieur à 300 000 pieds cubes par seconde, seulement environ la moitié de l’eau peut traverser les chutes à marée basse. Par conséquent, un effet de baignoire est créé dans la partie inférieure du bassin fluvial, ce qui fait que l’eau qui ne peut pas passer à travers les chutes s’accumule et provoque des inondations. Cette situation est aggravée par des débits élevés et soutenus, ce que le Nouveau-Brunswick subit actuellement.

Des chutes de neige supérieures à la moyenne dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick et dans le nord du Maine, jumelées à des précipitations, ont entraîné des débits élevés et soutenus.

Le personnel hautement qualifié d’Énergie NB travaille en étroite collaboration avec l’organisme Surveillance du fleuve, l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et les communautés tout le long de la rivière durant ces événements.

Énergie NB observe et communique continuellement les conditions de la rivière et des centrales dans le but d’exploiter ses installations pour minimiser les répercussions sur le débit naturel de la rivière et met tout en œuvre pour assurer la sécurité de ses infrastructures et de la population.

           

 

               

RSS

Commentaires récents

Messages récents

Archives

Catégories