Skip to main content
Cherchez Le menu

 

Engagement aux clients

À l’heure actuelle, la principale priorité d’Énergie NB est de fournir un service sûr et fiable aux domiciles, aux entreprises et aux collectivités des clients afin qu’ils puissent se concentrer sur ce qui compte le plus.

Nous comprenons que les Néo-Brunswickois peuvent également avoir de la difficulté à payer leurs factures en raison de la maladie, de la perte d’emploi ou de l’obligation de s’isoler à la suite de cette pandémie. Cliquez ici pour en savoir plus sur les mesures que nous prenons pour soutenir nos clients.

Dans le cadre de nos efforts pour contribuer à la réduction de la propagation de COVID-19, nous avons réduit nos activités d’exploitations aux services essentiels. Cela comprend les urgences, les efforts de rétablissement du courant, les demandes de branchement ou de débranchement, et les services essentiels de chauffe-eau. Pour toute question liée aux services essentiels, veuillez composer le 1 800 663 6272 — notre équipe est là pour vous aider.

 

 

En tant que Néo-Brunswickois, il est très important pour nous que nous contribuions à la réduction de la propagation du COVID-19.

À l’appui des efforts de confinement de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, Énergie NB a réduit ses activités aux services essentiels. Pour apprendre comment Énergie NB peut vous aider dans cette situation sans précédent, cliquez ici.

Étant donné qu’Énergie NB est l’agent de mise en œuvre des programmes d'efficacité énergétique du Nouveau-Brunswick, cela signifie que tous les programmes sont mis en suspension jusqu’à nouvel ordre. Nous n’accepterons pas de nouvelles inscriptions pour le moment.

La foire aux questions pour les participants actuels a été ajoutée dans chaque section de programme.

Notre engagement envers les Néo-Brunswickois pendant cette période difficile demeure fort. Nous continuerons de fournir de l’électricité sûre et fiable pour alimenter votre maison, votre entreprise, et votre communauté afin que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte le plus pour vous.

Plus d'info

 

Blogue

Les propriétaires du N.-B. voient un avenir prometteur pour les véhicules électriques

octobre 22 2019, 10:19

NB owners see bright future for electric vehicles

Betty et Veronica ne sont pas des rivales dans la famille Burgess.

Ces surnoms ont été donnés à deux véhicules électriques, soit une Chevrolet Bolt et une Chevrolet Volt qui transportent Bob et Darwin Burgess partout où ils doivent aller.

Depuis qu’ils ont acheté la première Chevrolet Volt au Nouveau-Brunswick en 2012, vous auriez du mal à trouver de plus grands passionnés de véhicules électriques.

Après s'être rendu compte qu'ils n'avaient dépensé que 1 000 dollars en essence après cinq ans avec leur Chevrolet Volt, ils ont doublé leur investissement et ont fait l’achat d’une Chevrolet Bolt en 2018.

Ces deux passionnés profitent de toutes les occasions pour promouvoir les avantages des véhicules électriques et des bornes de recharge auprès des autres conducteurs, ainsi qu’auprès des entreprises comme les entreprises de location de voitures, les hôtels et les restaurants. Les véhicules électriques peuvent jouer un rôle important vers un avenir énergétique plus durable pour le Nouveau-Brunswick et des propriétaires passionnés comme Bob et Darwin aident à mener cette charge.

Et ils ne sont pas seuls.

Les gens posent beaucoup de questions à Ellen Horsman lorsqu'elle recharge sa Nissan Leaf aux bornes de recharge. Lorsqu'on lui pose des questions sur son véhicule électrique, son visage s’illumine en expliquant toutes les fonctionnalités intéressantes offertes par son véhicule électrique et partage des conseils pour aider les gens à choisir la bonne voiture.  

Après 20 ans au volant de sa Saturn, l’enseignante à la retraite de Moncton avait besoin d'un nouveau véhicule. C’est alors que son fils est venu à sa rescousse avec le cadeau d’une Nissan Leaf entièrement électrique.

« Je souhaitais faire l’achat d’un véhicule entièrement électrique et mon fils avait de bons commentaires sur son expérience. Ma conscience environnementale m'a dit que ce serait un bon choix », explique Ellen.  

Elle espère qu'en partageant son expérience, elle encouragera les acheteurs potentiels à se pencher sur le coût total du cycle de vie d’un véhicule électrique.

Avec un véhicule entièrement électrique, vous n’avez pas besoin d’effectuer des vidanges d'huile, ni d’effectuer l’entretien de la transmission ou du système d'échappement. Le conducteur moyen peut économiser des centaines de dollars par an uniquement en besoins d’entretien, et que dire des économies de carburant. Les déplacements quotidiens de la famille Burgess totalisent environ 50 km et coûtent environ 1 $ par jour.

C’est ce genre d’économies qui a conduit Maurice Brun à envisager l’achat d’un véhicule électrique il ya six ans pour l’aider à gérer ses coûts pendant sa retraite. Il a passé trois ans à étudier le fonctionnement d’un véhicule électrique et est maintenant un très heureux propriétaire d’une Nissan Leaf depuis trois ans.

« Si j'avais été mieux informé sur les véhicules électriques à l'époque, cela aurait été une décision très facile à prendre.»

Maurice ne reviendrait jamais à un véhicule à essence, car les économies réalisées sont trop importantes. Il dit que son véhicule nécessite peu d'entretien et qu'il n'y a plus d'inconvénient maintenant que des bornes de recharge sont disponibles un peu partout.

« Je vois un avenir prometteur pour les véhicules électriques, déclare Maurice. Les prix baissent et l'autonomie augmente constamment. Ils sont silencieux, se conduisent bien et sont très économiques. Que peut-on demander de plus?»

Cliquez ici pour en savoir plus sur ces passionnés de véhicules électriques du Nouveau-Brunswick. 

Êtes-vous prêt pour un véhicule électrique? Vous pouvez recevoir un incitatif de 2 500 à 5 000 $ du gouvernement fédéral.

 

 

Les employés de Lepreau ont amassé 2 850 $ pour le Bobby’s Hospice, dans la grande région de Saint John

septembre 7 2018, 10:10

Lepreau employees raise $2,850 for Bobby’s Hospice of Greater Saint John

Le 4e tournoi annuel de balle lente à la mémoire de Doug Wallace a eu lieu le 11 août à Saint John. Ce tournoi de est une initiative de collecte de fonds organisé par le personnel de la centrale nucléaire de Point Lepreau à la mémoire de Doug Wallace, membre syndical bien connu et employé de longue date chez Énergie NB.

Huit équipes composées d’employés d’Énergie NB et de membres de la communauté ont participé au tournoi, amassant un total de 2 850 dollars pour Bobby’s Hospice dans la région du Grand Saint John.

L’équipe de Protection a remporté le tournoi et l'équipe d’Exploitation a terminé en deuxième place.

L’équipe de Protection a remporté le tournoi - Rangée arrière de gauche à droite: Anna-Marie Adams, Keith Garnett, Dylan Jones, Vinnie Hosford, Shannon Tapper, Chris Dempsey, Vance Crozier Rangée du bas de gauche à droite : Katrina MacKinnon, Joe Mahoney, Litsa Dares, Keri Savoie​

 

 

L'équipe d’Exploitation a terminé en deuxième place -Rangée arrière de gauche à droite: Glen Beers, Carolyn Davis, Ted McWilliams, Marc Myles, Darren Logan, Ashley Logan, Dwayne Logan Rangée du bas de gauche à droite: Katelyn Denton, Randy O'Donnell, Amy Raynes et à l’avant plan le préposé aux bâtons Nicholas O'Donnell (9) Absents : Preston Boulos, Randy Davis​

 

Les employés d’Énergie NB, Randy O’Donnell et Adrice Bordage, ont organisé le tournoi.  « Nous sommes très fiers d’avoir organisé cet événement et nous sommes impatients de le refaire l’année prochaine», a déclaré Randy.

Bobby's Hospice est un foyer de soins palliatifs qui offre des soins médicaux 24 heures par jour et soutien les personnes atteintes d'une maladie en phase terminale, ainsi que les personnes qui ont perdu un être cher.​

Autonomie pour la prochaine génération — Carolyn Campbell aide les femmes du Nouveau-Brunswick à découvrir les avantages des carrières en STGM

mars 8 2018, 10:50

Empowering the next generation – Carolyn Campbell helps NB women discover the joy of STEM careers

En parlant avec Carolyn Campbell, on constate qu’elle a visiblement une vocation familiale, et qu’elle comprend bien les avantages d’un modèle positif alors qu’elle élève sa jeune fille, surtout dans le cadre de son travail.

Carolyn est spécialiste de l’environnement à la centrale nucléaire de Point Lepreau. En 2007, après avoir vécu trois ans en Ontario, elle est retournée au Nouveau-Brunswick pour sa famille. Elle habite maintenant à Saint John, où elle a grandi.

« C’était difficile pour moi d’être loin de ma famille, dit-elle. Maintenant que je suis moi-même une maman, je ne pourrais imaginer être loin de ma famille. Je ne pourrais jamais survivre sans leur soutien. »
C’est son rôle à la Commission canadienne de sûreté nucléaire qui l’a poussée à retourner chez elle, où elle a commencé à travailler de près avec les employés de la centrale de Point Lepreau. Un an plus tard, après avoir pris une courte pause de l’industrie nucléaire, Carolyn est de retour dans le domaine, cette fois en tant qu’employée d’Énergie NB. Aussitôt revenue, elle savait que c’était le bon choix.

« Depuis que j’ai commencé — en fait, depuis le jour de mon entrevue — je me sentais comme si je revenais chez moi et j’étais entourée par ma famille, constate-t-elle. Tout le monde veut que l’on réussisse. Que l’équipe réussisse. C’est un sentiment que je n’ai jamais ressenti avant dans un milieu de travail. C’est très spécial. Et ce sont les gens qui font que Point Lepreau est un excellent endroit où travailler. »

En tant que spécialiste de l’environnement, Carolyn veille à ce qu’Énergie NB respecte ses engagements réglementaires sur le plan environnemental par la collecte et l’analyse de données, qu’elle présente dans les rapports mensuels et annuels. Elle aide également les groupes de travail à comprendre les risques environnementaux potentiels liés à leur travail, et travaille avec eux pour atténuer ces risques. Carolyn passe beaucoup de temps sur le terrain à la centrale nucléaire de Point Lepreau pour s’assurer que nous prenons les mesures appropriées en ce qui concerne la protection de l’environnement.

Elle assure la liaison avec les organismes réglementaires, notre siège social, et parfois d’autres installations d’Énergie NB afin de mieux comprendre les règlements provinciaux et fédéraux. Elle transmet ensuite les renseignements sur ces règlements aux personnes appropriées.

Lorsqu’elle n’est pas au travail, Carolyn aide la prochaine génération de femmes au Nouveau-Brunswick à découvrir les avantages des carrières en sciences, en technologies, en génie, et en mathématiques (STGM). Elle agit en tant que conseillère pour Compétences Canada, et elle fait des présentations dans les écoles secondaires dans le cadre de son rôle de bénévole pour l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau-Brunswick (APEGNB).

« Les carrières en STGM sont en plein essor. Le fait qu’il y a des femmes au Nouveau-Brunswick qui travaillent dans ces domaines montre aux jeunes filles que c’est possible d’en faire de même. Elles voient que c’est un objectif réalisable pour elles, et qu’elles sont capables de faire n’importe quoi si elles s’y mettent. C’est ce que je répète le plus souvent possible à ma fille de sept ans. Les femmes et les jeunes filles ont d’excellentes idées, et beaucoup d’entre elles ont des intérêts qui s’alignent avec les domaines de STGM, auxquels elles pourraient grandement contribuer. »

Carolyn croit qu’il est important de partager des histoires comme celle-ci — les gens cherchent d’autres gens qui leur ressemblent.

« Plus les gens partagent leur histoire, plus il y a de chance que quelqu’un se sentira touché par cette histoire et prendra conscience qu’il ou elle peut accomplir des choses semblables. »

La vivacité d'esprit d’un employé d'Énergie NB est soulignée alors qu’il a tiré une femme de sa voiture renversée, lui sauvant la vie

novembre 28 2017, 10:49

NB Power employee recognized for pulling woman from overturned car, saving her life

En septembre, lors d'une journée de travail ordinaire à la centrale nucléaire de Point Lepreau, quelque chose d'extraordinaire est arrivé à Keith Whitebone - il est devenu un héros.

Alors qu’il voyageait sur l'autoroute de Musquash, du coin de l’œil, lui et un collègue ont repéré une voiture sur son toit dans le fossé, l'eau remontant le côté de la voiture. Keith a rapidement arrêté sa voiture sur l’accotement et il a sauté à l’action.

« Un sentiment de calme m’est survenu et je savais exactement ce que je devais faire », a déclaré Keith.

Cherchant quelque chose pour aider, Keith a trouvé une grosse roche qu'il a utilisée pour briser la vitrine arrière de la voiture. Il a alors rampé à l’intérieur de la voiture. C’est là où il a retrouvé une dame suspendue à l’envers par la ceinture de sécurité.

« Lorsque j’ai retrouvé la dame à l'envers dans l’eau allant de quelques centimètres à trois pieds de profondeur, j’ai pensé quel malheur si elle avait survie le capotage de son véhicule pour ensuite périr d’une noyade, a ajouté Keith. Je ne pouvais pas laisser cela se produire. »

Il a pu la libérer de sa ceinture de sécurité et l'a soigneusement aidée à sortir de la voiture par la fenêtre arrière. Une fois sortie de la voiture, Keith s'est assis à ses côtés sur le sol marécageux et l'aida à rester calme et à l'aise pendant qu'ils attendaient les secours d'urgence.

La candidature de Keith fut présentée pour un prix de reconnaissance de sécurité par ses collègues de la centrale nucléaire de Point Lepreau. De plus, il a reçu une plaque du comité mixte de santé et de sécurité de la centrale pour un prix d'excellence en sécurité pour ses actions.

Maintenant, juste un peu plus d'un an plus tard, Keith reçoit d’autre reconnaissance - cette fois, au niveau national pour avoir sauvé la vie de cette femme. Le 15 novembre à Toronto (Ontario), il a reçu le prix de sauvetage de l'Association canadienne de l'électricité (ACÉ). Les prix sont un événement annuel qui reconnaît publiquement et célèbre les actes de sauvetage incroyables.

« La reconnaissance est appréciée mais pas nécessaire », a déclaré Keith. Je donnerais ma vie pour un parfait inconnu.

Keith n’est pas seul à recevoir le prix de sauvetage. Trevor Munn, un collègue d’Énergie NB qui travaille à Marysville a également remporté ce prix prestigieux à Toronto.

Au barbecue annuel du Comité mixte d’hygiène et de sécurité, Trevor s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas avec l’un de ses collègues ; ce dernier était en train de s’étouffer. Sans hésiter, Trevor a passé ses bras autour de son collègue pour effectuer des poussées abdominales afin de déloger la nourriture prise dans sa gorge. Après quelques minutes, la nourriture s’est délogée ; Trevor avait sauvé son collègue.

Nous sommes fiers de ces employés qui sont allés bien au-delà des attentes pour aider une autre personne.

Pour en savoir plus sur les prix de l’Association canadienne de l’électricité et pour consulter la liste complète des gagnants.

Nouveau programme d'arboriculture de services publics au Canada atlantique

mai 4 2017, 10:42

Get to Know Atlantic Canada’s First Utility Arborist Program

Le Maritime College of Forest Technology (MCFT) a lancé un nouveau programme d'arboriculture de services publics au mois de février à Fredericton. Ce programme est une coentreprise avec MCFT, l'équipe de gestion de la végétation de Distribution d'Énergie NB et Arboriculture Canada Training and Education Ltd.

Les diplômés de ce programme complètent plus de 1 000 heures d’enseignement au cours du programme de deux ans, finissant avec un diplôme en arboriculture de services publics en 2019 avec plus de dix certificats distincts (comme un certificat d'opérateur de tronçonneuse, un certificat d'applicateur d'herbicides et un certificat d'opérateur VTT pour n'en nommer que quelques-uns ).

L'objectif principal de ce programme est de fournir une main-d'œuvre hautement qualifiée et axée sur la sécurité à une industrie qui lutte pour recruter et retenir des travailleurs. Ces personnes doivent suivre plusieurs étapes pendant la phase d'admission pour s'assurer qu'elles soient les mieux adaptées à cette carrière, y compris un outil d'évaluation des candidats en ligne appelé Talent Sorter.

Les « coupeurs d’arbres » de demain seront appelés plus précisément « arboristes de services publics agréés », puisqu'à Énergie NB et MCFT ont demandé la désignation commerciale et la reconnaissance de l’arboriculture de services publics comme profession désignée dans la province du Nouveau-Brunswick. Les coordonnateurs de programme ont travaillé en étroite collaboration avec des homologues de l'Ontario et de la Colombie-Britannique (où l’arboriculture de services publics est déjà une profession désignée) pour concevoir le curriculum et se diriger vers l'objectif de la certification de sceau rouge.

 

Le programme comprend des cours tels que les sciences de l'arboriculture, les pratiques et l'orientation des pratiques de travail sécuritaires d'Énergie NB, la théorie et la sensibilisation de l'électricité, les communications et une gamme complète de cours techniques en arboriculture offerts par Arboriculture Canada Training and Education Ltd, leaders canadiens dans le domaine de l'arboriculture. Ces étudiants seront formés sur des techniques appropriées de gréement des arbres à la fois sur le sol et en altitude.

Ce programme est le premier de son genre dans le Canada atlantique et a été présenté dans Atlantic Forestry Review  (article intitulé Clearing the Lines) et le périodique MacLean.

Après des efforts de recrutement infatigables dans un délai relativement court, 28 étudiants (27 natifs du Nouveau-Brunswick, un natif de l'Ontario) sont inscrits au programme et commenceront l'un des deux stages de travail en juin avec un entrepreneur en végétation d’Énergie NB. Ils travaillent actuellement avec diligence dans la salle de classe pour se préparer à leur premier stage de travail, en apprenant des principes de gestion de la végétation, de la théorie électrique, de l'identification et de la biologie des arbres, des méthodes d'élagage, d'abattage et d'écaillage.

Cela représente un progrès important dans le niveau de formation et de professionnalisme dans l'industrie, avec 28 individus dynamiques et engagés qui sont disposés à investir (financièrement et dans le temps) pour s'inspirer d'un but de travailler et de vivre au Nouveau-Brunswick.

 

RSS