Skip to main content
Cherchez Le menu
Blogue

Devenez un expert en efficacité énergétique grâce au Rapport d’énergie à domicile d’Énergie NB

juin 7 2018, 11:08

How Your NB Power Home Energy Report Can Make You An Efficiency Expert

« L’énergie la moins dispendieuse est l’énergie dont on ne se sert pas » : voilà un bon mantra à se répéter lorsque l’on commence un régime énergétique, ou que l’on adopte l’efficacité énergétique, peu importe ce que vous voulez l’appeler.
Mon mari et moi suivons un régime énergétique depuis quelque temps. Pour des raisons environnementales et économiques, nous sommes très conscients de l’énergie que nous consommons et nous nous efforçons d’en consommer le moins possible.

Nous faisions du progrès… ou du moins, c’est ce que nous pensions. En ce qui concerne notre réduction d’énergie, nous avions adopté une mentalité « je me soucis, donc je suis » - je me soucis de l’environnement, donc je suis en train de consommer moins que les autres.

C’est à ce moment que nous avons reçu notre premier Rapport d’énergie à domicile.

Le Rapport d’énergie à domicile est une initiative d’Énergie NB qui vise à aider les Néo-Brunswickois à consommer moins d’énergie. L’idée derrière cette initiative est que les gens qui comprennent la façon dont leur consommation d’énergie se compare à celle de leurs voisins sont plus portés à prendre des mesures pour la réduire.

Pour nous, c’était plus que ça. Sans point de référence pour notre consommation d’énergie, mon mari et moi aurions pu passer des années à croire que nous étions dans la « zone verte » et que nous avions atteint notre capacité de réduction d’énergie pour notre maison. Or, selon notre rapport d’énergie, nous nous situons à peu près « au milieu » comparativement aux maisons semblables dans les environs.

Grâce au Rapport d’énergie à domicile d’Énergie NB, nous avons été confrontés à la réalité. Le Rapport est également une bonne source d’information et de conseils pour notre parcours de réduction d’énergie à domicile.
Selon moi, l’outil en ligne est le plus utile. La version papier que nous recevons par courrier n’est qu’un simple aperçu, tandis que le rapport en ligne est plus détaillé.

Pour ceux qui souhaitent réduire leur consommation d’énergie à domicile, que ce soit pour des raisons financières ou environnementales, voici les sections de l’outil en ligne que j’ai trouvé les plus utiles.

Sous l’onglet « Ma consommation d’énergie », vous pourrez voir les détails de votre consommation d’énergie et les parties de votre maison qui consomment le plus d’énergie, et vous pourrez comparer vos factures d’un mois à l’autre ou d’une année à l’autre. Pour moi, l’outil de comparaison est le plus utile. L’outil tient compte du nombre de jours de facturation et des conditions météorologiques afin de fournir une comparaison précise de votre consommation mensuelle. Vous pouvez alors cibler des comportements ou des activités pour économiser (ou ne pas économiser) chaque mois.

 

Chaque étape offre des façons de réduire sa consommation, y compris cinq conseils personnalisés d’économiser de l’énergie (p.ex. réduire le temps des douches, veiller à ce que le réfrigérateur soit bien étanche, etc.). Bien que certains conseils puissent sembler comme le bon sens (p.ex. éteindre les lumières lorsque l’on quitte une pièce), il est bon de se le faire rappeler de temps en temps.

Les clients qui se servent de l’outil en ligne peuvent apprécier sa valeur. L’outil nous encourage et nous rappelle que nous pouvons toujours en faire plus en matière d’économie d’énergie.


Pour profiter pleinement du Rapport d’énergie à domicile, visitez www.énergienb.com/rapporténergiedomicile pour créer le profil de votre maison. Lorsque vous aurez créé un profil, vous aurez accès à des conseils d’économie d’énergie pour votre domicile. Les données recueillies portent sur votre maison, notamment le nombre de personnes qui habitent dans votre maison, la taille de votre maison (en pieds carrés), le type d’ampoules que vous utilisez, la façon dont vous chauffez votre maison, l’âge de votre système de chauffage, le nombre et la taille des congélateurs, le type de carburant de votre chauffe-eau, le type d’appareils électroniques dont vous vous servez, etc.


(Les renseignements fournis nous permettent d’effectuer une comparaison plus précise et de vous fournir des conseils d’économie d’énergie plus personnalisés selon votre consommation).

Il ne faut pas s’attendre que les taux vont réduire de façon considérable – ce n’est pas aujourd’hui un objectif réalisable. Il faut plutôt se concentrer sur les objectifs réalisables et sur lesquels nous exerçons un contrôle, comme réduire sa consommation d’énergie. Si votre objectif est de réduire votre consommation d’énergie, le Rapport d’énergie à domicile pourrait vous être très utile.

 

 

Bridget Oland est une blogueuse sur l’énergie verte qui habite à Rothesay. Elle est passionnée du mode de vie durable, du jardinage, et elle adore passer du temps avec ses deux enfants.

Comment fonctionnent les centrales hydroélectriques au fil de l'eau pendant la crue printanière

mai 1 2018, 13:41

How run-of-the-river stations work during the spring freshet

Les installations hydroélectriques d’Énergie NB sont situées sur le réseau hydrographique de la rivière Saint-Jean. Ce sont des installations « au fil de l’eau » avec une faible capacité de stockage. Le stockage de l’eau est mesuré en heures, contrairement aux installations plus grandes comme Churchill Falls au Labrador qui peut stocker de l’eau pendant des mois. L’eau en amont du barrage est stockée dans le bassin d’amont et doit être utilisée pour produire de l’électricité à ce moment-là et le surplus d’eau doit être évacué. En termes simples, l’eau qui s’écoule dans le bassin d’amont doit continuer son parcours et s’écouler dans la rivière.

Lorsque la centrale hydroélectrique de Mactaquac fonctionne au maximum de sa capacité, 80 000 pieds cubes d’eau par seconde s’écoulent dans ses turbines. L’eau de surplus doit passer à travers les évacuateurs. En 2018 , le débit de la rivière Saint-Jean à la centrale hydroélectrique de Mactaquac était d’environ 300 000 pieds cubes par seconde. Par conséquent, l’eau à la centrale hydroélectrique traverse les évacuateurs.

Lorsque le débit de la rivière est élevé et dépasse la capacité de production d’électricité de la centrale hydroélectrique, l’eau qui entre doit être évacuée immédiatement pour maintenir une pente adéquate dans le bassin d’amont afin de permettre à la rivière de s’écouler en aval.

Essentiellement, la rivière retourne à son état naturel lorsque le débit de la rivière est élevé. Afin de maintenir le débit naturel de la rivière et permettre à l’eau de traverser les installations en toute sécurité, Énergie NB doit suivre des lignes directrices très précises.

L’eau s’écoule naturellement sur une pente descendante. Lorsque le débit d’eau est élevé, nous devons assurer une pente adéquate sur la rivière ou le bassin d’amont afin de permettre à la rivière de reprendre son débit naturel. Pour ce faire, Énergie NB abaisse le niveau du bassin d’amont de Mactaquac afin de maintenir cette pente, permettant ainsi à la rivière de reprendre son débit naturel. Lorsque le débit de la rivière diminue, le niveau du bassin d’amont revient à son niveau normal.

 

 

Dans la partie inférieure du bassin fluvial de la rivière Saint-Jean, les chutes réversibles de Saint John créent une barrière naturelle dans le réseau hydrographique qui est essentiellement l’extrémité la plus étroite de l’entonnoir. Étant donné que le débit actuel de la rivière est supérieur à 300 000 pieds cubes par seconde, seulement environ la moitié de l’eau peut traverser les chutes à marée basse. Par conséquent, un effet de baignoire est créé dans la partie inférieure du bassin fluvial, ce qui fait que l’eau qui ne peut pas passer à travers les chutes s’accumule et provoque des inondations. Cette situation est aggravée par des débits élevés et soutenus, ce que le Nouveau-Brunswick subit actuellement.

Des chutes de neige supérieures à la moyenne dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick et dans le nord du Maine, jumelées à des précipitations, ont entraîné des débits élevés et soutenus.

Le personnel hautement qualifié d’Énergie NB travaille en étroite collaboration avec l’organisme Surveillance du fleuve, l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et les communautés tout le long de la rivière durant ces événements.

Énergie NB observe et communique continuellement les conditions de la rivière et des centrales dans le but d’exploiter ses installations pour minimiser les répercussions sur le débit naturel de la rivière et met tout en œuvre pour assurer la sécurité de ses infrastructures et de la population.

           

 

               

Un restaurant qui offre un service à l’auto à Bathurst constate des économies grâce à des améliorations de l’éclairage

avril 19 2018, 11:42

Bathurst drive-in diner sees benefits and savings with lighting upgrades

Il n’est pas facile de gérer une petite entreprise.

Si vous possédez ou gérez une petite entreprise au Nouveau-Brunswick, vous devez quotidiennement concilier de nombreuses responsabilités, notamment, gérer les coûts d’exploitation.

Nous sommes là pour vous aider. Grâce au Programme d’éclairage pour les petites entreprises d’Énergie NB, Big D Drive-Ins Diner à Bathurst économisera 1 400 $ par année en améliorant son éclairage.

Big D Drive-Ins Diner a investi 6 020 $ en améliorations de l’éclairage ; elle a remplacé ses ampoules à incandescence, ses halogénures de métal, et ses luminaires T12 par des ampoules à DEL, puis elle a obtenu 2 592 $ en incitatifs. Ses économies mensuelles prévues de 120 $ se traduisent par des économies annuelles d’environ 1 400 $.

« Nous sommes très heureux des résultats que nous avons observés grâce au Programme d'éclairage des petites entreprises. Étant donné que nous sommes le seul restaurant au Nouveau-Brunswick qui offre un service à l’auto, il est très important pour nous d’avoir un bon éclairage, surtout pendant les mois d’hiver, a dit Richard Dobson, propriétaire de Big D Drive-Ins Diner. Notre restaurant est maintenant plus visible, pour un moindre coût. »

Les entreprises qui participent au programme économiseront de l’argent sur leur facture d’électricité mensuelle et recevront 0,17 $ pour chaque kilowatt-heure économisé, jusqu’à concurrence de 7 500 $.

Les entreprises admissibles qui participent au programme travaillent avec un fournisseur de service  afin de déterminer les meilleures améliorations pour leur immeuble, par exemple, l’installation de nouveaux luminaires, de nouvelles ampoules, ou de nouvelles commandes qui aideront à réduire la consommation d’énergie. Nous réviserons votre énoncé des travaux, et lorsque celui-ci est approuvé, vous avez 120 jours à effectuer les travaux et à soumettre votre demande de paiement.

Vous avez maintenant 7 500 $ dans vos poches.

Un nouveau système d’éclairage aidera à améliorer votre entreprise. Les clients seront mieux en mesure de voir votre entreprise — une meilleure visibilité se traduit par une sécurité accrue et un meilleur environnement de travail pour les employés.

De plus, vous pourrez continuer de profiter des économies d’énergie mensuelles à long terme grâce à vos factures d’électricité moins élevées. Que feriez-vous pour développer votre entreprise avec ces économies ?

Vous aiderez également à protéger l’environnement. En réduisant votre consommation d’électricité, vous réduirez aussi les émissions de gaz à effet de serre.

Qui est admissible au programme ? Si vous possédez, gérez ou louez un immeuble qui a plus de deux ans et qui consomme moins de 100 MWh par année, vous pourriez être admissible. Vous devez également être un client des catégories d’usage général I ou II (ou de la catégorie équivalente d’après la catégorisation de Saint John Energy, d’Énergie Edmundston ou de la Perth-Andover Light Commission). Votre compte doit également être en règle.

Si vous n’êtes pas admissible au Programme d’éclairage pour les petites entreprises, consultez notre Programme d’amélioration énergétique des immeubles commerciaux qui vise les grandes entreprises et grands immeubles au Nouveau-Brunswick.

Pour en apprendre davantage sur notre Programme d’éclairage des petites entreprises, visitez le site Web du programme, téléphonez-nous au 1-800-663-6272 (faites le 5), ou envoyez-nous un courriel à CEES-SEEC@nbpower.com.

N’attendez plus. Économisez dès maintenant grâce au Programme d’éclairage pour les petites entreprises.

Autonomie pour la prochaine génération — Carolyn Campbell aide les femmes du Nouveau-Brunswick à découvrir les avantages des carrières en STGM

mars 8 2018, 10:50

Empowering the next generation – Carolyn Campbell helps NB women discover the joy of STEM careers

En parlant avec Carolyn Campbell, on constate qu’elle a visiblement une vocation familiale, et qu’elle comprend bien les avantages d’un modèle positif alors qu’elle élève sa jeune fille, surtout dans le cadre de son travail.

Carolyn est spécialiste de l’environnement à la centrale nucléaire de Point Lepreau. En 2007, après avoir vécu trois ans en Ontario, elle est retournée au Nouveau-Brunswick pour sa famille. Elle habite maintenant à Saint John, où elle a grandi.

« C’était difficile pour moi d’être loin de ma famille, dit-elle. Maintenant que je suis moi-même une maman, je ne pourrais imaginer être loin de ma famille. Je ne pourrais jamais survivre sans leur soutien. »
C’est son rôle à la Commission canadienne de sûreté nucléaire qui l’a poussée à retourner chez elle, où elle a commencé à travailler de près avec les employés de la centrale de Point Lepreau. Un an plus tard, après avoir pris une courte pause de l’industrie nucléaire, Carolyn est de retour dans le domaine, cette fois en tant qu’employée d’Énergie NB. Aussitôt revenue, elle savait que c’était le bon choix.

« Depuis que j’ai commencé — en fait, depuis le jour de mon entrevue — je me sentais comme si je revenais chez moi et j’étais entourée par ma famille, constate-t-elle. Tout le monde veut que l’on réussisse. Que l’équipe réussisse. C’est un sentiment que je n’ai jamais ressenti avant dans un milieu de travail. C’est très spécial. Et ce sont les gens qui font que Point Lepreau est un excellent endroit où travailler. »

En tant que spécialiste de l’environnement, Carolyn veille à ce qu’Énergie NB respecte ses engagements réglementaires sur le plan environnemental par la collecte et l’analyse de données, qu’elle présente dans les rapports mensuels et annuels. Elle aide également les groupes de travail à comprendre les risques environnementaux potentiels liés à leur travail, et travaille avec eux pour atténuer ces risques. Carolyn passe beaucoup de temps sur le terrain à la centrale nucléaire de Point Lepreau pour s’assurer que nous prenons les mesures appropriées en ce qui concerne la protection de l’environnement.

Elle assure la liaison avec les organismes réglementaires, notre siège social, et parfois d’autres installations d’Énergie NB afin de mieux comprendre les règlements provinciaux et fédéraux. Elle transmet ensuite les renseignements sur ces règlements aux personnes appropriées.

Lorsqu’elle n’est pas au travail, Carolyn aide la prochaine génération de femmes au Nouveau-Brunswick à découvrir les avantages des carrières en sciences, en technologies, en génie, et en mathématiques (STGM). Elle agit en tant que conseillère pour Compétences Canada, et elle fait des présentations dans les écoles secondaires dans le cadre de son rôle de bénévole pour l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau-Brunswick (APEGNB).

« Les carrières en STGM sont en plein essor. Le fait qu’il y a des femmes au Nouveau-Brunswick qui travaillent dans ces domaines montre aux jeunes filles que c’est possible d’en faire de même. Elles voient que c’est un objectif réalisable pour elles, et qu’elles sont capables de faire n’importe quoi si elles s’y mettent. C’est ce que je répète le plus souvent possible à ma fille de sept ans. Les femmes et les jeunes filles ont d’excellentes idées, et beaucoup d’entre elles ont des intérêts qui s’alignent avec les domaines de STGM, auxquels elles pourraient grandement contribuer. »

Carolyn croit qu’il est important de partager des histoires comme celle-ci — les gens cherchent d’autres gens qui leur ressemblent.

« Plus les gens partagent leur histoire, plus il y a de chance que quelqu’un se sentira touché par cette histoire et prendra conscience qu’il ou elle peut accomplir des choses semblables. »

Cinq façons de prévenir les factures d’électricité élevées cet hiver

janvier 24 2018, 15:09

5 ways to avoid unexpectedly high bills this winter

Au Nouveau-Brunswick, de nombreuses maisons sont chauffées à l’électricité. Ce n’est donc pas étonnant qu’elles consomment plus d’électricité pendant l’hiver. Le chauffage des locaux représente 50 % de la consommation d’énergie des propriétaires. Chaque fois que vous augmentez le chauffage, cela vous coûte de l’argent.

Il y a cependant des façons dont vous pouvez prévenir les factures d’électricité élevées pendant l’hiver. Voici quelques-unes de ces façons.

  1. Scellez les fuites d’air

L’étanchéisation est l’une des améliorations les plus importantes que vous pouvez faire dans votre maison. C’est également la plus facile et la moins dispendieuse.
L’étanchéisation peut vous aider à économiser jusqu’à 20 % sur vos factures d’électricité et rendre votre maison plus confortable en gardant l’air chaud à l’intérieur. Apprenez comment étanchéiser votre maison.

  1. Servez-vous de thermostats programmables

Il peut sonner étrange de baisser le chauffage lorsqu’il fait - 20 °C à l’extérieur, mais en baissant le thermostat de 3 °C pendant que vous dormez ou que vous n’êtes pas à la maison, vous pouvez réaliser des économies sur votre facture. Le saviez-vous ? Les thermostats à cadran peuvent être décalés de 3 à 5 °C. Cela peut avoir un effet sur vos factures en hiver. Les thermostats programmables sont plus précis et vous permettent de régler la température selon votre horaire. Apprenez comment régler votre thermostat. 

  1. Ajoutez de l’isolation 

Vous voulez sérieusement réduire vos factures d’électricité en hiver ? Améliorez votre isolation. C’est l’investissement qui aura le plus d’effet sur votre consommation d’énergie, surtout si votre maison est plus âgée.  

Les sous-sols peuvent être une source importante de perte de chaleur pour toutes les maisons. Les sous-sols non isolés peuvent compter pour 20 % de la perte de chaleur d’une maison. Les greniers peuvent également être une source de perte de chaleur pendant l’hiver. Si l’isolation dans votre grenier est 12 pouces ou moins, vous devriez en ajouter pour atteindre une valeur R de 60. 

Vous ne savez pas par où commencer? Inscrivez-vous pour une évaluation énergétique de votre maison grâce à notre programme éconergétique pour les maisons. Un conseiller en énergie vous fournira une liste d’améliorations recommandées selon les besoins de votre maison. Si vous effectuez les améliorations, nous vous offrirons de l’argent en retour ! 

  1. Égalisez vos factures     

Éliminez l’élément de surprise qui vient avec vos factures en hiver : créez un régime de paiements égaux. Vous payerez la même somme chaque mois. Cette somme est déterminée selon votre consommation d’énergie au cours de la dernière année. Chaque mois, l’énergie en reste ou en surplus de votre paiement mensuel ira dans une banque. Au mois de règlement, soit vous recevrez un crédit, soit vous aurez une balance à payer, selon votre consommation d’énergie. Conseil : Créez votre régime de paiements égaux à l’automne pour éviter que votre mois de règlement soit en hiver, lorsque votre consommation est plus élevée.

  1. Surveillez votre consommation d’énergie 

Une excellente façon de réduire votre consommation d’énergie est de comprendre votre consommation d’énergie. Est-ce que vous avez besoin d’un nouveau réfrigérateur ? Est-ce que votre télévision consomme de l’énergie lorsque vous êtes au travail ? Quel rôle jouent les conditions météorologiques ? Vous pouvez ouvrir une séance sur votre compte en ligne d’Énergie NB et consultez le portail du Rapport d’énergie à domicile pour voir votre consommation mensuelle et la répartition de la consommation. Vous recevrez également des conseils personnalisés pour vous aider à réduire vos factures. Pour mesurer la puissance et la consommation d’un appareil en particulier, vous pouvez emprunter un compteur d’énergie à la bibliothèque publique. Ils sont faciles à utiliser, mais assurez-vous de lire le court manuel en premier. Commencez dès aujourd’hui !

Vous avez de la difficulté à payer vos factures ?

Nous comprenons qu’il y a beaucoup de raisons pour lesquelles vous pourriez ne pas être en mesure de payer votre facture à temps pendant les mois d’hiver. Nous pouvons vous créer un régime de paiement pour vous aider à revenir sur la bonne voie. Téléphonez-nous au 1 855 331-9633 ou ouvrez une session sur votre compte d’Énergie NB, puis sélectionnez « créer un régime de paiement ». Nous serons heureux de travailler avec vous pour trouver la meilleure solution pour votre situation. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a des programmes pour vous aider avec vos factures en hiver.

RSS

Commentaires récents

Messages récents

Archives

Catégories