Skip to main content
Cherchez Le menu

Mise à jour COVID-19: Dans le cadre de l’exécution de tous les programmes d'efficacité énergétique, votre santé et sécurité sont notre priorité. En savoir plus.

Blogue

Des travaux d’amélioration d’isolation permettent à un couple de Beresford de réaliser d’importantes économies sur leur facture d’électricité

août 25 2017, 11:07

Insulation Upgrades help Beresford Couple save big on heating bills

En voyant leur première facture de chauffage en hiver après avoir déménagé au Nouveau-Brunswick, Linda Roy et son mari Jerry étaient étonnés de constater qu’elle était plus de 600 $. Déterminée de réduire leur facture de chauffage, Linda s’est mise à la recherche de façons d’améliorer l’efficacité énergétique de leur maison. C’est ainsi qu’elle est tombée sur le Programme écoénergétique d’isolation des maisons d’Énergie NB et a pensé qu’il pourrait leur venir en aide.

Après avoir fixé un rendez-vous pour une évaluation énergétique et avoir reçu une liste d’améliorations recommandées, Linda et Jerry ont travaillé de près avec Couture Builders and Renovators d’améliorer l’étanchéité partout dans leur maison, isoler leur sous-sol, et Maritime Refrigeration pour installer deux thermopompes sans conduits. Il est très important de choisir le bon entrepreneur ; Linda a trouvé de bons conseils sur la façon de le faire sur le site Web d’Énergie NB.

Lorsque les améliorations furent achevées, Linda et Jerry ont fait évaluer leur maison une deuxième fois. 

« Nous savions presque immédiatement à quoi nous attendre en ce qui concerne notre rendement financier du programme, a dit Linda. Les employés d’Énergie NB nous ont rassurés en nous disant que nous n’aurions plus de factures élevées comme celle de notre premier hiver. »

Les Roy ont constaté d’importantes économies de leurs coûts d’énergie. Ils ont reçu 2 698 $ en incitatifs d’Énergie NB. De plus, leur maison est beaucoup plus confortable et la qualité de l’air y est bien meilleure. Linda a une maladie chronique qui demande qu’elle garde sa maison à une température constante.  

 « Nous nous sommes procuré deux thermopompes, une à l’étage et une au sous-sol, ajoute Linda. Nous avons acheté la thermopompe à l’étage avant de faire placer l’isolation, ce qui a donné lieu à d’importantes économies. Toutefois, lorsque l’isolation fut placée, les économies furent encore plus importantes. Je dirais presque 70 % de façon globale. Je peux maintenant dormir confortablement, en été comme en hiver, et je suis certaine que ma maladie chronique sera plus facile à gérer grâce aux températures constantes. »

 

Qu’en est-il des factures de chauffage élevées ? Depuis qu’ils ont participé au Programme écoénergétique d’isolation des maisons il y a deux ans, Linda et Jerry n’ont pas reçu une facture de plus de 250 $.

Vous vous demandez où se situe votre maison par rapport aux autres? Prenez rendez-vous pour une évaluation énergétique de votre maison pour seulement 99 $. Vous recevrez une liste complète d’améliorations recommandées et des produits écoénergétiques gratuits, qui seront installés pour vous. Vous pourrez recevoir de l’argent pour vous aider à payer les coûts des travaux, et vous pourrez réaliser d’importantes économies pour des années à venir.  

Pour vous inscrire, visitez notre site Web, ou téléphonez-nous au 1 800 663-6272, puis appuyez sur le 5 pour les Services d’efficacité énergétique.

Que feriez-vous avec l’argent supplémentaire ? Visitez notre page Facebook et dites-le-nous pour courir la chance de gagner l’un de trois prix. Le concours est ouvert jusqu’au 25 août 2017.

Mesurage net de solaire: Plus qu’une idée de cervelle d'oiseau

août 24 2017, 11:15

Solar Net Metering: it’s not a birdbrained idea

La Réserve d'oiseaux de rivage et centre d'interprétation de Johnson's Mills est située-le long de la baie de Fundy, à environ huit kilomètres de Dorchester. Le centre est détenu par l’organisme non lucratif Conservation de la nature Canada, qui est dédié à la préservation des habitats naturels, des plantes et de la faune.

Le centre s’est procuré un réseau d'énergie solaire capable d'alimenter son installation.Lorsque le temps est nuageux et que le centre ne peut pas tirer suffisamment d’énergie du soleil, il utilise l'énergie du réseau électrique du Nouveau-Brunswick  dans le cadre du programme de mesurage net. Ainsi, le client peut produire sa propre électricité pour sa propre consommation tout en restant relié au réseau de distribution d'Énergie NB afin d'alimenter ses besoins en électricité quand sa tranche de production ne suffit pas.

« L’organisme de Conservation de la nature Canada considère qu’il est important d’alimenter ses installations avec de l'énergie solaire. Cela nous permet de protéger et de gérer les habitats fauniques, car nous voulons minimiser notre rôle en matière de changements climatiques,» explique la directrice du centre d'interprétation, Kerry Lee Morris-Cormier.

Le réseau solaire est composé de quatre panneaux solaires photovoltaïques à 250 Watts et d’un convertisseur d'énergie électrique. L’organisme non lucratif Éco-énergie (EOS) de Sackville a subventionné le réseau solaire à l’appui dela conservation d'énergie et des technologies d'énergie renouvelable.

« En réduisant notre empreinte carbone, nous avons un effet positif sur l'environnement,» a déclaré Mme Morris-Cormier.

« L’année dernière, nous avons réussi à atteindre une consommation énergétique nette zéro au centre d'interprétation. Il a fallu utiliser le réseau électrique lorsqu’il n’avait pas de soleil, mais nous avons économisé beaucoup d’énergie grâce à la puissance du soleil. C'est un excellent exemple de leadership et de gestion environnementale,» a déclaré J. P. Ouellette, spécialiste en matière d’énergie renouvelable chez Énergie NB.

L'objectif du centre d'interprétation est d’offrir aux oiseaux de rivage un endroit où se reposer pendant leur migration de l'Arctique canadien vers l'Amérique du Sud. Environ 100 000 oiseaux font escale à Johnson's Mills.À marée basse, la boue est une source d’alimentation riche en nutriments qui permet aux oiseaux d’accumuler une bonne couche de graisse.

Les oiseaux de rivage survolent l'océan pendant trois jours avant d'arriver en Amérique du Sud. Ces oiseaux ne peuvent pas nager. Il est donc très important qu'ils se reposent pendant leur séjour au mois d'août, et c'est la raison pour laquelle nous avons établi la réserve d'oiseaux de rivage et centre d'interprétation de Johnson's Mills.

« Nous avons transformé un vieux chalet des années 1950 en un centre d'interprétation pour surveiller les oiseaux pendant les mois d'été et pour informer le public sur la meilleure façon de visiter la région sans déranger les oiseaux,» explique Mme Morris-Cormier.

 

Le pouvoir des fleurs

juillet 24 2017, 14:48

Flower Power

Nous savons que nos clients s’intéressent aux sources d’énergie écologiques, particulièrement à l’énergie solaire. Énergie NB est donc à la recherche d’autres options d’énergie solaire, y compris la technologie smartflower.

La smartflower est actuellement sur le marché dans d’autres pays nordiques où les tendances météorologiques ressemblent à celle au Canada. Nous effectuons des tests sur le dispositif au Centre de conduite du réseau à Marysville afin d’apprendre s’il aura un bon rendement au Nouveau-Brunswick. La smartflower, le premier dispositif de ce genre au Nouveau-Brunswick, fournit de l’énergie au bâtiment pendant que nous mesurons sa production et son rendement.

« La smartflower constitue un nouveau développement intéressant qui représente une solution autonome pour les clients qui souhaitent investir dans l’énergie écologique pour compléter leur approvisionnement en énergie » a dit Tony O’Hara, dirigeant principal de la technologie et vice-président, Ingénierie.

La smartflower est plus compacte et plus attrayante que les panneaux solaires traditionnels. La surface de la smartflower suit le soleil pendant la journée, et lorsque le soleil ou se couche, ou s’il y a trop de vent, ses pétales se referment. Elle pourrait produire suffisamment d’énergie pour alimenter un chalet d’été.

Voilà qu’une forme de technologie possible qu’Énergie NB évalue afin de répondre aux besoins de nos clients. Nous visons à offrir de plus en plus de produits et services pour les Néo-Brunswickois qui souhaitent intégrer l’énergie écologique à leur ménage.

« Il est très important pour Énergie NB d’être un chef de file dans la promotion de sources d’énergie renouvelable. L’introduction de la smartflower n’est qu’un simple exemple de comment nous travaillons vers cet objectif » termine O’Hara.

Présentation du Réseau branché — Le premier réseau de bornes de recharge pour VÉ au Nouveau-Brunswick.

juillet 7 2017, 14:32

Introducing the eCharge Network- New Brunswick’s first EV charging network

Aux conducteurs de VÉ, il est temps de mettre vos VÉ sur la route. 

Nous nous réjouissons de vous présenter le Réseau branché — le premier réseau public de bornes de recharge pour véhicules électriques dans notre province. Le Réseau branché est composé de bornes de recharge de niveau 2 situées partout dans la province et d’un corridor à recharge rapide le long de l’autoroute transcanadienne, allant d’Edmundston à Aulac.

Une partie essentielle de notre plan de soutien à l’action contre le changement climatique est d’encourager davantage de Néo-Brunswickois à conduire des VÉ. Au Nouveau-Brunswick, un propriétaire de véhicule électrique peut réduire son empreinte carbone d’environ 80 pour cent grâce à des sources d’énergie renouvelables et non émettrices. À la fin de juillet 2017, les conducteurs de véhicules électriques pourront rouler à l’une des dix bornes de recharge rapide à courant continu (CC) le long de l’autoroute transcanadienne et recharger la batterie de leur VÉ dans environ 30 minutes. Le temps consacré à la recharge est réduit, ce qui augmente le temps passé sur la route, à explorer toutes les bonnes choses retrouvées au Nouveau-Brunswick, que vous soyez un Néo-Brunswickois ou un visiteur.

Où pouvez-vous recharger votre VÉ ?

À la fin de juillet, vous trouverez des bornes de recharge rapide CC le long de l’autoroute transcanadienne aux emplacements suivants :  

  • Edmundston Truck Stop, Edmundston
  • Irving Oil Grand Falls Big Stop, Grand Falls (St. André)
  • Johnson Guardian, Perth-Andover
  • Murray’s Irving, Woodstock
  • Petro-Canada, Prince William
  • Irving Oil Lincoln Big Stop, Lincoln (Waasis)
  • Youngs Cove Irving Oil, Youngs Cove
  • Irving Oil Salisbury Big Stop, Salisbury
  • Magnetic Hill Irving, Moncton
  • Irving Oil Aulac Big Stop, Aulac

En plus du corridor de bornes de recharge rapide le long de l’autoroute transcanadienne, Énergie NB va également installer cinq bornes de recharge rapide à divers emplacements dans le nord du Nouveau-Brunswick à l’automne 2017, dont les frais seront partagés avec le gouvernement. Ces bornes seront installées dans les régions de Restigouche, Chaleur, Miramichi, ainsi que dans la Péninsule acadienne.

Voici un vidéoclip du président-directeur général d’Énergie NB, Gaëtan Thomas, qui annonce le lancement du Réseau branché, le 7 juillet à l’exposition nationale d’automobiles de l’Atlantique à Moncton.

 

Pour trouver les bornes de recharge rapide CC lorsqu’elles sont installées, ou pour trouver les bornes de recharge de niveau 2, consultez notre carte de bornes

Nous travaillons en collaboration avec des entreprises, des collectivités locales et régionales, des municipalités et avec le soutien de partenaires importants comme Ressources naturelles Canada pour développer et faire croître le Réseau branché pour que les propriétaires de VÉ du Nouveau-Brunswick et des conducteurs de VÉ qui visitent la province puissent en tirer pleinement parti.

Faites-vous partie d’une entreprise ou êtes-vous un administrateur municipal ou un représentant de collectivités locales et régionales qui souhaiterait offrir des services de bornes de recharge à vos clients ou à vos résidents ? Informez-vous sur comment devenir un champion du Réseau branché 

Quel est le coût pour utiliser les bornes de recharge rapide ? les bornes de recharge standard de niveau 2 ?

Les tarifs sont de 15 $ par heure (facturé à la minute), le coût total est déterminé en fonction du temps branché à la borne de recharge. Dans le contexte de l’industrie, ce tarif est raisonnable. Pour utiliser les bornes de recharge du Réseau branché, vous devez vous inscrire et devenir membre. Vous pouvez vous inscrire et devenir membre sur le site Web www.reseaubranche.comLes tarifs pour une borne de recharge standard sont soit de 1,50 $ par heure (facturé à la minute en fonction du temps branché à la borne de recharge), soit de 3,00 $ par session, le tarif étant fixé par le propriétaire de la borne de recharge.

Vous n’êtes pas encore prêt de faire la transition vers un VÉ ? Consultez ce blogue pour en savoir plus sur les avantages de faire la transition à la conduite de VÉ.  

 

 

 

Les oiseaux sont de retour

juin 14 2017, 13:33

The birds are back in town

Les monteurs de lignes sous tension d’Énergie NB et d’autres équipes font face à plusieurs obstacles naturels en effectuant leurs tâches quotidiennes. Les arbres, les arbustes et même les écureuils peuvent interférer avec les lignes électriques et d'autres structures électriques. La principale menace pour l’équipement sous tension est les oiseaux, en particulier les balbuzards pêcheurs et les grands oiseaux de proie.

Afin de livrer de l’électricité sûre et fiable à ses clients tout en assurant la sécurité des balbuzards pêcheurs, Énergie NB à un Plan de protection aviaire (PPA). Le PPA est conçu pour protéger les oiseaux migrateurs en réduisant les interactions entre les oiseaux et l’équipement électrique. Ceci s'effectue en identifiant les zones où la population des balbuzards pêcheurs est plus dense et en adaptant nos structures pour les protéger. Le PPA informe les équipes d'entretien sur la façon d’éviter ces oiseaux et de travailler à proximité de leurs nids.

Les balbuzards pêcheurs sont attirés par les poteaux d'électricité, car ils offrent un bon point d'observation pour la chasse. Ils offrent également une place pour se reposer, s’alimenter, construire un nid, marquer leur territoire et s’abriter des éléments. En général, les oiseaux peuvent interagir avec les poteaux d’électricité sans se blesser, mais il y a toujours le risque que les oiseaux entrent en contact avec l'équipement sous tension, ce qui peut être dangereux pour les oiseaux et notre équipement, car cela peut provoquer des pannes de courant.

Les oisillons sont à plus grand risque, car ils se déplacent maladroitement autour de l'équipement lorsqu’ils apprennent à voler. Des bâtons ou autres matériaux de nidification qui tombent du nid peuvent provoquer un court-circuit.

Nous prenons des mesures pour éviter de blesser ces oiseaux et les pannes liées à leurs activités. Cela comprend l'élaboration d'un programme de formation spécial pour les employés qui sont directement impliqués dans la conception, la construction, l'exploitation et l’entretien de l’équipement et des installations électriques.

Nous avons également des plans pour éviter la construction de lignes de transport dans les régions suivantes, dans la mesure du possible:

  • terres humides;
  • régions où la population d’oiseaux est dense (zone vulnérable, réserves écologiques, etc.);
  • voies de migration (par exemple, entre une zone humide et un champ agricole adjacent);
  • habitat des espèces en péril; et
  • zones où le brouillard est épais

Les endroits où les balbuzards pêcheurs entrent en contact avec les lignes de transport se trouvent généralement dans les voies de migration des canards, des oies et d’autres oiseaux aquatiques.  Dans 90% des cas, les oiseaux entrent en contact avec un câble aérien et non avec un conducteur sous tension plus visible. Les oiseaux vont souvent voler plus haut pour éviter le conducteur, mais ne réussissent pas à éviter le câble électrique. Les études ont démontré que l'élimination des fils aériens peut réduire de moitié ces collisions.

Énergie NB a mis en place un plan afin de déplacer les lignes et réduire le risque que les balbuzards pêcheurs et les autres grands oiseaux entrent en contact avec ces lignes. Par exemple, nous construisons de nouvelles lignes de transport à la même hauteur ou plus bas que les arbres et la végétation. Les oiseaux gagnent en altitude pour survoler la limite des arbres et évitent tout contact avec les lignes.

Nous collaborons avec le Département des ressources naturelles pour construire des plates-formes en bois afin d’encourager les  balbuzards pêcheurs à construire leurs nids loin de nos poteaux électriques. Lorsque nous trouvons un nid sur nos structures, nous déterminons  s’il représente une menace immédiate pour le réseau électrique. Si le nid ne constitue pas une menace, nous examinons le nid après que les oisillons aient quitté le nid (fin de l'été), ou avant la saison de nidification suivante (début du printemps). Une fois que les oisillons ont quitté le nid, nous pouvons le transférer sur une plate-forme adjacente.

RSS

Commentaires récents

Messages récents

Archives

Catégories